N°2 : Juillet – Décembre 2021
Lire le magazine en langue arabe

Lire aussi

Jeux Méditerranéens 2022

La Tunisie brille de milles feux

Après la lutte, c’est en judo que la Tunisie s’offre un bouquet de médailles aux Jeux Méditerranéens d’Oran 2022. Scénario qui nous rappelle celui de Tarragone en 2018, lorsque les judokates des Aigles de Carthage…

Football-Maroc : Bouchra Karboubi, première femme à arbitrer une finale masculine dans le monde arabe
Pour la première fois dans l’histoire du football, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, une femme arbitre le match final de compétition locale masculine. Bouchra Karboubi… La Marocaine qui se démarque, après avoir tenu le sifflet de la finale de la Coupe marocaine du Trône. Cette compétition a opposé, dans la journée du samedi 14 mai, le club des Forces Armées Royales (AS FAR) et le Moghreb Athlétic de Tétouan (MAT), au stade d’Agadir, dans le sud du Maroc. Un match intense, que la policière et arbitre marocaine, accompagnée de son assistante, Fatiha Jarmouni, a dirigé pour une durée de 90 minutes,
Bouchra Karboubi

Native de la ville de Taza, dans le nordnord du Maroc), Karboubi a brillé sur la scène internationale du football lorsqu’en 2016, l’insigne FIFA lui a été décernée, par la Fédération Internationale du jeu. Le match dont il est question dans la première partie de notre article s’inscrit dans la suite logique de sa carrière d’arbitre, qui a démarré en 2001.Cette année-là, Karboubi avait dirigé des matchs dans plusieurs ligues et pour différents groupes d’âge. A l’âge de 19 ans, Bouchra devient arbitre nationale et ne cesse de se distinguer, au fil du temps, jusqu’à arbitrer la finale de la Coupe du Trône, à l’âge de 34 ans.

C’est dans ce sens que la journaliste du site Elbotola, Hajar Bakhguig, a déclaré que « l’arbitre marocaine, Bouchra Karboubi, possèdedésormais l’expérience qui lui permet d’abriter des matchs de haut calibre. Sa participation au match final de la Coupe du Trône mais aussi à la première rencontre masculine de 2020 du championnat national professionnel en ont été les preuves ultimes. Ceci n’est pas sans rappeler le succès qu’elle a connu au lendemain de son engagement pour l’arbitrage des matchsde la dernière Coupe d’Afrique des Nations ».

Selon les propos du journaliste marocain, Ibrahim Chakhmane, le public rabatais a été ravi de la nomination d’une femme,lors du dernier match de la Coupe du Trône. Chakhmane,a déclaré que Karboubi avait acquis, au cours de son expérience en tant qu’arbitre, suffisamment de compétences pour diriger des matchs de ce niveau, y compris la finale de la Coupe du Trône.

 

Sur la scène féminine, Karboubi fait partie des arbitres féminines qui ont dirigé les matchs de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) féminine, organisée par le Ghana, en 2018. Il s’agit de l’une des arbitres les plus réputées du continent africain et l’une des candidates susceptibles de diriger les matchs de la Coupe du monde féminine en Australie et en Nouvelle-Zélande, à l’été 2023.

De ce fait, Karboubi rejoint la liste des femmes leaders de l’industrie sportive. Ses exploits constitueront, sans doute, un passage pour bon nombre de femmes qui suivront son exemple.

Share on whatsapp
WhatsApp
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Share on email
Email