N°2 : Juillet – Décembre 2021
Lire le magazine en langue arabe

Lire aussi

Zahra Lari : première patineuse émiratie

Aux Émirats arabes unis, sous le climat saharien, est née une star nationale du patinage artistique sur glace. Zahra Lari, cinq fois championne de patins sur glace des Émirats arabes unis, a donné un nouveau…

L’incroyable essor du tennis de table féminin en Tunisie
Le tennis de table féminin était un sport plus au moins marginalisé, en Tunisie. Mais grâce aux derniers succès des athlètes tunisiennes aux championnats arabes et africains et à leur première participation aux Jeux Olympiques, la Fédération tunisienne porte, aujourd’hui, une attention accrue à la version féminine de ce sport.
tennis de table

Une nouvelle génération de femmes sportives

Ces dernières années, le sport féminin vit un véritable sursaut en Tunisie. Ce phénomène est dû à l’émergence d’une nouvelle génération de femmes sportives, qui ont su s’affranchir des difficultés et remporter des victoires significatives sur la scène mondiale. Il n’en fallait pas plus pour convaincre les Tunisiennes de s’engager, en nombre, dans des carrières sportives. C’est, notamment, le cas du tennis de table, une discipline en plein essor en Tunisie.

Cependant, le sport féminin est confronté à plusieurs obstacles dans le pays. En effet, les talents sportifs féminins manquent de soutien financier et sont peu mis en valeur par rapport à leurs homologues de sexe masculin. Il n’en demeure pas moins que les femmes tunisiennes pourront désormais compter sur l’appui de la Fédération de tennis de table, qui a l’intention de remettre les joueuses de tennis à l’honneur.

Cette année, la Tunisie a enregistré le plus grand nombre de participations de clubs féminins à des événements sportifs :
– 11 équipes scolaires dans la catégorie des benjamines (U-11)
– 11 équipes dans la catégorie des minimes (U-13)
– 6 équipes dans la catégorie des cadettes (U-16)
– 8 équipes dans la catégorie des juniors (U-18)
– 5 équipes dans la catégorie des vétérans (U18)

D’autre part, la Fédération Tunisienne de Tennis de table organise des tournois hebdomadaires, en individuel et par équipe, dans toutes les catégories d’âges, et ce afin de développer les performances des joueuses et de favoriser la compétitivité. Tunis veut s’imposer comme la capitale du tennis de table féminin, en accueillant des championnats internationaux et des stages ouverts.

La « remontada » du tennis de table féminin

Ce retour en force a permis à la Tunisie d’acquérir une expérience notable dans l’organisation et la coordination de compétitions de grande envergure. À ce titre, le pays accueillera le WTT Youth Star Contender, en 2022. Une opportunité en or pour les jeunes pongistes des Aigles de Carthage, qui espèrent remporter le titre.

Les étoiles montantes du tennis de table tunisien

La qualification de la joueuse Safaa Saidani, aux JO de Rio 2016, a marqué l’histoire du tennis de table féminin, en Tunisie. Elle nous raconte ses débuts : « J’ai commencé à jouer au tennis de table à l’âge de neuf ans. C’est mon père qui m’a initiée à ce sport duquel je me passionne. Petit à petit, j’ai réussi à obtenir quelques bons résultats, avant de rejoindre l’équipe nationale tunisienne et devenir la meilleure joueuse du pays. Ma famille m’a beaucoup soutenue dans mon parcours, avec beaucoup de sacrifice à mon égard. Ma mère et mon père sont tout pour moi ».

Ghazi Belkahia, entraîneur des Aigles de Carthage et figure de proue dans le développement du tennis de table en Tunisie, déclare au sujet de Safaa Sidani : « Tous les entraîneurs lui ont prédit un bel avenir, son parcours sportif est jalonné de titres et de trophées ».
Fadwa Garci, Abeer Al-Haj Saleh et Maram Al-Zaghlami forment le trio de choc de l’équipe nationale tunisienne. Après leur parcours qui les a menées à la demi-finale du Championnat d’Afrique des nations, qui s’est tenu dans la capitale camerounaise, Yaoundé, celles-ci sont parvenues à se qualifier pour le World Table Tennis (WTT 2022), qui aura lieu en Chine.
Fadwa Garci qui a participé, pour la première fois, aux JO de Tokyo, est considérée comme l’une des étoiles montantes du tennis de table tunisien. « Ma qualification aux Jeux olympiques constitue une nouvelle étape dans ma carrière sportive », confie la pongiste de 19 ans.
La jeune tunisienne a remporté le titre du Championnat nord-africain de tennis de table en Algérie, ainsi que la médaille d’or de la session internationale de Tennis de Table, organisée en Tunisie. Pour elle, cela n’aurait pas été possible sans l’aide de sa famille : « Ma famille est mon plus grand soutien. Je suis fière de jouer à gros calibre ».

A tout juste 10 ans, Alaa Saidani, joueuse du MJSB de Sidi Bouzid, est devenue l’icône du tennis de table en Tunisie. Cette jeune pongiste a dominé les titres dans la catégorie U11 filles en simple. Elle a aussi fini 15e au classement mondial de tennis de table de l’ITTF au WTT (U11 Girls’ 2021 week #22).

Enfin, la Tunisie doit également sa position de leader en tennis de table féminin à ses arbitres féminins, qui ont représenté leur pays lors de nombreuses compétitions internationales. Parmi elles, Shaima Al-Nahdi, qui a récemment participé à l’ITTF World Youth Championships, au Portugal. De son côté, Maryam Bel-Sheikh a été retenue pour participer au programme de formation, organisé par la Jordanie, dans le cadre de l’ « ITTF World Hopes Week & Challenge ».

Share on whatsapp
WhatsApp
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Share on email
Email