N°2 : Juillet – Décembre 2021
Lire le magazine en langue arabe

Lire aussi

Jeux Méditerranéens 2022

La Tunisie brille de milles feux

Après la lutte, c’est en judo que la Tunisie s’offre un bouquet de médailles aux Jeux Méditerranéens d’Oran 2022. Scénario qui nous rappelle celui de Tarragone en 2018, lorsque les judokates des Aigles de Carthage…

Handisport : Nourhène Belhaj Salem, championne tunisienne montante dans les Jeux Paralympiques
L’équipe tunisienne paralympique a réalisé bon nombre de succès, sur le plan mondial et paralympique, ce qui lui a valu de gagner en appréciation et en fierté, alors qu’elle s’est fortement imposée comme entité difficile à écraser lors des rencontres internationales. Le public tunisien a été surpris par les résultats exceptionnels obtenus par leurs athlètes paralympiques, notamment lors des deux dernières éditions de Jeux Paralympiques de Rio 2016 et de Tokyo 2020, malgré le manque de moyens et d’intérêt pour ce domaine.
Nourhène Belhaj Salem
Nourhène Belhaj Salem

Les athlètes paralympiques tunisiens ont bénéficié, au cours des dernières années, de l’intérêt des médias arabes et internationaux surtout que les histoires inspirantes des « Aigles de Carthage » féminines ont retenti un peu partout. Parmi ces jeunes femmes brillantes, on retrouve : Marwa Brahmi, Raoua Tlili, Somaya Bousaïd, Hania Aidi, Rima Abdelli, Raja Jebali et enfin l’étoile montante Nourhène Belhaj Salem.

Nourhène Belhaj Salem : une championne prometteuse née du ventre de la souffrance

Nourhène Belhaj a brillé à Tokyo, lorsqu’elle a remporté la médaille d’argent aux Jeux Paralympiques de 2020. Elle est devenue, depuis, la plus jeune sacrée de la délégation des « Aigles de Carthage », à l’âge de 18 ans. C’est ainsi qu’elle a réussi à faire figurer son nom parmi les meilleurs champions arabes et africains d’handisport.

Nourhène Belhaj est l’une des meilleurs athlètes d’handisport montants en Tunisie et dans le monde. L’histoire de cette championne tunisienne prometteuse est source d’inspiration, puisque depuis les derniers jeux paralympiques, elle rayonne de gloire.

Nourhène Belhaj Salem

Originaire de la ville de Sfax, et, plus précisément, de Jebiniana, au sud de la Tunisie, Belhaj née du ventre de la souffrance. En raison du manque de moyens financiers, elle a été contrainte de faire de grands sacrifices financiers pour honorer le drapeau tunisien dans les compétitions internationales. Son succès, elle le doit aux encouragements de sa famille et de ses proches. A ce propos, elle déclare : « ma famille m’a été d’un grand soutien, surtout pendant les périodes de confinement imposées en raison de la pandémie de la covid-19 ».

A cela, elle ajoute : « j’ai énormément confiance en moi-même et en mes capacités, raison pour laquelle j’ai pu exceller dès mon plus jeune âge. Ce dont j’ai toujours rêvé, c’est de réussir dans tous les domaines, dans lesquels je me lance ».

Du ciel de Tokyo aux scènes des Emirats Arabes Unis

Après avoir brillé à Tokyo, la talentueuse Nourhène Belhaj s’est, à nouveau, distinguée aux Emirats Arabes Unis, lorsqu’elle a remporté 4 médailles diverses, dans le cadre du Forum de Sharjah et du championnat international Fezaa du Grand Prix, à la fin du mois de mars 2022.

Nourhène Belhaj Salem

Nourhène Belhaj a décroché l’or au lancer du poids (catégorie F40) après avoir réalisé un lancer de 8,21m, lors des épreuves du Forum international de Sharjah des jeux paralympiques. Elle a renouvelé son exploit et a offert à la Tunisie la médaille d’argent de lancer de disque, lors du même tournoi, après s’être classée deuxième (catégorie F40) et enregistré un lancer de 18,00 m.

Au lendemain du Forum de Sharjah, Nourhène est, à nouveau, montée sur le podium après avoir gagné la médaille d’argent, à l’épreuve de lancer du poids, lors championnat international Fezaa, qui est l’un des tournois du Grand Prix des jeux paralympiques. C’est ici qu’elle enregistre un nouveau record personnel avec un lancer de 8,39m en plus de décrocher le bronze dans l’épreuve de lancer de disque pour le même championnat, avec un lancer de 18,89 m.

Ainsi, Nourhène Belhaj, 19 ans, a réussi un départ exceptionnel et inattendu en remportant cinq médailles réparties entre une médaille d’or, deux d’argent et une de bronze, lors de ses trois premières participations sous le maillot des « Aigles de Carthage », dans les forums internationaux les plus prestigieux, ce qui va impacter positivement ses résultats dans sa carrière prochainement, vu que d’importantes participations l’attendent en Afrique et à l’international en 2022 et 2023. Son principal objectif : remporter une médaille d’or lors des jeux paralympiques de Paris 2024.

Share on whatsapp
WhatsApp
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Share on email
Email