Lire Aussi

Bouchra Hajij 
 une Marocaine Ă  la tĂȘte du volleyball africain

Bouchra Hajij a Ă©tĂ© Ă©lue fin 2020 Ă  la prĂ©sidence de la ConfĂ©dĂ©ration Africaine de Volleyball. Elle est actuellement prĂ©sidente de la FĂ©dĂ©ration Marocaine de Volleyball, en plus d’ĂȘtre membre de la FĂ©dĂ©ration sportive arabe de la mĂȘme discipline et du comitĂ© paritaire de la confĂ©dĂ©ration des ligues europĂ©ennes. Hajij met ainsi fin au mandat de l’Égyptien Amr Alouani, qui a prĂ©sidĂ© la confĂ©dĂ©ration africaine pendant trois dĂ©cennies. Nous rappelons que le programme d’élection de la nouvelle prĂ©sidente Ă©tait axĂ© sur le projet de faire progresser le volleyball africain et d’atteindre la paritĂ© et l’équitĂ© entre les athlĂštes masculins et fĂ©minins.
Bouchra Hajij

Bouchra Hajij est la premiĂšre Marocaine Ă  accĂ©der Ă  la prĂ©sidence de la ConfĂ©dĂ©ration Africaine de Volleyball. « Pour moi, accĂ©der Ă  ce poste reprĂ©sente un honneur mais surtout une mission. C’est une preuve, si besoin, des capacitĂ©s des femmes marocaines, arabes et africaines et de leur lĂ©gitimitĂ© Ă  assumer de lourdes responsabilitĂ©s dans les divers organismes et organisations sportives locales, continentales et internationales. » C’est avec ces mots que Bouchra Hajij a commentĂ© son Ă©lection Ă  ce poste.

Hajij Ă©tait une joueuse d’équipe locale au Maroc avant de rejoindre les rangs de l’équipe nationale fĂ©minine de volleyball. « J’ai pratiquĂ© en tant que joueuse avant de partir vers des horizons plus larges : la prĂ©sidence de la FĂ©dĂ©ration marocaine, membre de la FĂ©dĂ©ration internationale et Africaine, pour accĂ©der par la suite Ă  des positions sportives internationales en tant que membre de la FĂ©dĂ©ration internationale et membre du comitĂ© de la Culture et du patrimoine du ComitĂ© international olympique », ajoute Hajij.

Quant aux réactions de la société face à la pratique du sport par les femmes à ses débuts, Bouchra Hajij dit : « la vérité est que la société marocaine dans son ensemble a subi des changements radicaux dans le domaine des droits civils en réduisant les différences et les formes de discrimination entre les hommes et les femmes. Les exploits sportifs des championnes marocaines au niveau des championnats du monde et des Jeux Olympiques y ont contribué. Je voudrais mentionner ici la championne olympique Nawal El Moutawakel et la championne Nouzha Bidouane, qui ont consacré les capacités et les compétences des femmes marocaines, arabe et africaines.

Bouchra Hajij 
 une Marocaine Ă  la tĂȘte du volleyball africain

Le volleyball féminin au Maroc

 

Les Jeux mĂ©diterranĂ©ens de 1983 organisĂ©s au Maroc ont constituĂ© les vĂ©ritables dĂ©buts du volleyball fĂ©minin marocain, l’équipe nationale marocaine Ă©tant montĂ©e sur le podium pour occuper la troisiĂšme place. La prĂ©sidente de l’Union africaine souligne l’importance de l’attention accordĂ©e aux sports scolaires au Maroc depuis des dĂ©cennies pour motiver les filles Ă  faire du sport. Les Ă©coles sont considĂ©rĂ©es comme «la vĂ©ritable source d’éclosion des talents sportifs et du dĂ©veloppement du nombre des pratiquants et pratiquantes d’activitĂ©s sportives ».

Sans oublier les complexes socio-sportifs, « le Maroc s’est concentrĂ© sur l’amĂ©lioration de l’infrastructure des installations et des structures sportives, y compris les stades et les salles couvertes, et sur la gĂ©nĂ©ralisation de leur construction dans tout le royaume. L’une des actions les plus importantes que rĂ©alise le Royaume est la construction de stades de proximité : dans les quartiers les plus populaires, les villages et les petites villes, et mĂȘme dans les zones les plus reculĂ©es du pays, y compris les rĂ©gions dĂ©sertiques. Dans ces derniĂšres nous avons rĂ©ussi Ă  crĂ©er une ligue rĂ©gionale qui comprend un certain nombre de clubs de volley-ball dans les villes de LaĂąyoune – Dakhla – Boujdour, et qui bĂ©nĂ©ficie de mon soutien matĂ©riel et moral, en tant que prĂ©sidente de fĂ©dĂ©ration, pour rejoindre la trajectoire ascendante que connaĂźt le sport marocain.

Bouchra Hajij confirme que, depuis son premier mandat Ă  la prĂ©sidence de la FĂ©dĂ©ration royale marocaine de volleyball, elle a placĂ© en tĂȘte de ses prioritĂ©s le dĂ©veloppement du sport fĂ©minin. « J’ai travaillĂ© Ă  l’introduction de plusieurs amendements aux textes juridiques qui sont injustes envers la composante fĂ©minine, sur la base de l’approche genre, en particulier l’élimination des diffĂ©rences concernant le seuil de  compensation financiĂšre allouĂ©e aux cadres et aux cadres techniques, aux gĂ©rantes, arbitres et entraĂźneuses, ainsi que les diffĂ©rences en termes de reprĂ©sentation fĂ©minine au sein des bureaux des clubs nationaux et des ligues rĂ©gionales « .

Bouchra Hajij 
 une Marocaine Ă  la tĂȘte du volleyball africain

L’approche genre comme programme

Un engagement en faveur de l’égalitĂ© que l’on retrouve des annĂ©es plus tard dans le programme sur lequel la prĂ©sidente de la ConfĂ©dĂ©ration africaine a Ă©tĂ© Ă©lue.

« J’ai consacrĂ© une partie importante de mon programme Ă©lectoral Ă  la pratique fĂ©minine sous le titre « Approche genre », par  lequel je me suis personnellement engagĂ© Ă  promouvoir la participation fĂ©minine africaine dans tous les domaines, la gestion, le management, l’arbitrage et la pratique rĂ©elle en tant que joueuses, donnant ainsi Ă  la femme africaine une portĂ©e plus large au sein de la fĂ©dĂ©ration en gĂ©nĂ©ral.

Nous avons interrogĂ© Bouchra Hajij sur les dĂ©fis qui l’attendent aujourd’hui au niveau africain, dans le contexte de la pandĂ©mie du Coronavirus, qui a affectĂ© nĂ©gativement les budgets de toutes les activitĂ©s et organisations sportives au niveau mondial.

« Il est vrai que les futurs programmes sont liĂ©s Ă  la mobilisation des efforts pour lutter contre l’épidĂ©mie de Coronavirus, mais cela ne nous empĂȘche pas de travailler avec le reste du bureau de direction de la ConfĂ©dĂ©ration africaine pour rĂ©former le systĂšme de volleyball africain, en nous appuyant sur les principes de bonne gouvernance et de transparence, en plus de la promotion du volleyball fĂ©minin. Il n’y a pas de contestation sur l’importance et le rĂŽle des mĂ©dias sportifs dans ce domaine. »

Twitter
Email
Facebook
LinkedIn
Pinterest