Lire aussi

Salma, la cavalière du désert

Salma, la cavalière du désert

En Arabie Saoudite, l’élevage de pur-sang arabes et la pratique de l’équitation demeurent des activités ancestrales. Néanmoins, rares sont les femmes qui osent monter à cheval… Salma, une cavalière d’origine franco-marocaine, est l’une de ces…

Canada, France et Espagne : les joueuses se révoltent

A quelques mois seulement du lancement de la Coupe du Monde 2023 en Australie et en Nouvelle-Zélande, les quatre coins du monde connaissent des protestations menées par un groupe de joueuses de football. Ce soulèvement a relancé le débat sur le football féminin et les problèmes persistants notamment en ce qui concerne la place qu’occupe ce sport au sein des fédérations locales.
France's defender Selma Bacha (L) and France's defender Sakina Karchaoui react at the end of the women's international friendly football match between France and Canada at the Marie Marvingt Stadium, in Le Mans, northwestern France, on April 11, 2023. (Photo by FRANCK FIFE / AFP)
France's defender Selma Bacha (L) and France's defender Sakina Karchaoui react at the end of the women's international friendly football match between France and Canada at the Marie Marvingt Stadium, in Le Mans, northwestern France, on April 11, 2023. (Photo by FRANCK FIFE / AFP)

La France et le Canada en difficulté

Le Canada a connu la démission du président de la Fédération canadienne de football, Nick Bontis, en raison de problèmes avec les joueuses de l’équipe nationale.

Celles-ci ont décidé de boycotter le camp d’entraînement prévu avant la Coupe du Monde en raison de l’inégalité des salaires.

L’équipe féminine de football canadienne a fait grève en février dernier en raison du manque de financement, selon la capitaine de l’équipe, Christine Sinclair.

Une décision qui aura un impact considérable sur les performances de l’équipe, qui ne s’attend pas à de bons résultats à l’issue de la Coupe du Monde de 2023. La capitaine de l’équipe canadienne a annoncé à la chaîne britannique « TCN » que les équipes féminine et masculine avaient publié une déclaration dans laquelle elles dénonçaient la réduction du budget consacré aux joueuses par la fédération canadienne. Des éclaircissements avaient également été exigés.

La milieu de terrain canadienne, Sophie Schmidt, s’est exprimée, en larmes, sur les médias, affirmant qu’elle était sur le point de prendre sa retraite en raison de sa mauvaise expérience avec sa fédération. Toutefois, Sinclair et l’entraîneur, Bev Priestman, l’ont convaincue de reconsidérer son choix.

Il ne s’agit pas seulement de l’égalité salariale au Canada, selon l’attaquante Janine Beckie, qui se trouvait, l’an dernier, au Qatar pour participer à la Coupe du Monde masculine en tant que membre de l’équipe de diffusion canadienne. C’est « l’horrible contraste qui existe entre les programmes féminins et masculins », a-t-elle précisé, avant de donner l’exemple du nombre de personnel qui était doublement supérieur pour l’équipe masculine canadienne.

Par ailleurs, la France a connu, il y a environ deux mois, la démission du président de la Fédération française de football, Noël Le Graët, âgé de 81 ans, en raison d’accusations de harcèlement.

Plus encore, la Fédération française de football a limogé l’entraîneuse de l’équipe nationale féminine française de football, Corinne Diacre, à quelques mois seulement des finales de la Coupe du Monde 2023.

Selon de nombreux journaux français locaux, cet écartement est survenu après des différends entre Diacre et certaines des meilleures joueuses de l’équipe, ce qui a poussé les responsables du football français à effectuer des changements au niveau du staff technique.

 

Pour leur part, les joueuses françaises Marie-Antoinette Katoto et Kadidiatou Diani ont menacé de se retirer de l’équipe nationale française. La capitaine de l’équipe nationale française, Wendie Renard, a déclaré qu’elle ne participerait pas à la Coupe du Monde « pour préserver sa santé mentale ».

Une décision qui pourrait changer, à la lumière de l’annonce faite par la Fédération Française de Football. Selon les informations retenues, le sélectionneur français Hervé Renard a été choisi pour diriger l’équipe de France lors de la Coupe du Monde cet été ainsi qu’aux Jeux Olympiques de Paris en 2024.

Les Etats-Unis à la recherche d’une cinquième étoile

Qui est l’entraîneur français Hervé Renard ?

L’entraîneur français Hervé Renard est considéré comme l’un des meilleurs en matière de formation des équipes africaines. Renard a remporté la Coupe d’Afrique des Nations à deux reprises, avec la Zambie en 2012 pour la première fois de son histoire, et avec la Côte d’Ivoire en 2015.

Il a également conduit l’équipe nationale marocaine à la Coupe du Monde 2018 en Russie, après 20 ans d’absence. Il a également dirigé l’équipe nationale saoudienne lors de la Coupe du Monde 2022 au Qatar et a réussi à vaincre l’équipe argentine lors du premier match du tournoi par deux buts à un.

Équipe nationale féminine espagnole de football

Quinze joueuses ont décidé de quitter l’équipe nationale féminine espagnole de football à la suite d’un différend avec l’entraîneur Jorge Vilda. On signale que la fédération locale du football a annoncé son soutien au staff technique.

Selon les médias espagnols, plusieurs joueuses souhaitent le départ de l’entraîneur Jorge Vilda.

Dans un communiqué publié par la fédération espagnole, on peut lire que plusieurs joueuses ont envoyé un courrier électronique prétendant que la situation au sein de l’équipe nationale est dangereuse et affecte leur santé mentale.

Ce dont témoigne le football féminin dans le monde, à quelques mois du plus grand événement de football, à savoir la Coupe du Monde, confirme que les joueuses sont conscientes de leurs droits tant sur le plan psychologique que financier. C’est la raison pour laquelle les fédérations doivent se mobiliser pour trouver des solutions dans les plus brefs délais, et dans le plein respect du principe d’égalité et de lutte contre toutes les formes de discrimination prônées par tous les accords internationaux et les constitutions démocratiques.

Twitter
Email
Facebook
LinkedIn
Pinterest