Lire aussi

رانيا الصقلي تتوج ببطولة المغرب لركوب الأمواج

Ranya Squalli sacrée championne du Maroc de surf

Comme d’habitude, la star du surf marocain, Ranya Squalli, continue de briller dans les compétitions auxquelles elle participe. Cette fois-ci, elle a remporté le championnat du Maroc dans la catégorie féminine Senior, qui s’est déroulé…

Maroc : Football – Coupe du monde 2023 : quatre joueuses indispensables pour le Maroc

Un rendez-vous historique en 2023 ; les dames de l’équipe nationale marocaine de football disputeront cette année, leur première Coupe du Monde féminine dont le coup d’envoi sera donné dans quelques mois. Dirigées par le sélectionneur français Reynald Pedros, les Lionnes de l’Atlas mettent tout en œuvre, pour que leur participation soit couronnée de succès, notamment en phase de poules. En attendant de connaitre la liste officielle retenue par le sélectionneur, Taja Sport vous présente sa « dream team » pour ce mondial. Retour sur les joueuses incontournables des Lionnes de l’Atlas.
Football – Coupe du monde 2023 : quatre joueuses indispensables pour le Maroc
Fatima Tagnaout

Le 20 juillet 2023, le match d’ouverture de la 9e édition de la Coupe du Monde féminine de la FIFA réunira la Nouvelle-Zélande et la Norvège. Les sélections en lice se préparent toutes à ce grand évènement sportif, pour tenter de marquer l’histoire du football féminin mondial. Tandis que les Américaines remettent en jeu leur titre de championnes du monde 2019, les Japonaises et les Allemandes ambitionnent de confirmer leur retour sur la scène sportive internationale. Quant aux Néerlandaises, elles espèrent cette fois décrocher la coupe, après avoir remporté le titre de vice-championnes de l’édition précédente.

En parallèle, d’autres équipes cherchent à tirer leur épingle du jeu pour créer la surprise dans ce mondial féminin haut en compétitivité. C’est le cas de la sélection nationale marocaine qui dispute sa première Coupe du Monde. Pour ce faire, le sélectionneur français, Reynald Pedros a multiplié les rencontres amicales, afin de préparer les Lionnes de l’Atlas à affronter différentes équipes et modes de jeu, tant sur le plan technique que tactique. Il souhaite déterminer son onze de départ pour la Coupe du Monde féminine – 2023.

Maroc : Football – Coupe du monde 2023 : quatre joueuses indispensables pour le Maroc
Zineb Redouani

Les indispensables

Difficile d’imaginer l’équipe féminine marocaine sans Zineb Radouani, l’arrière latérale de l’AS FAR, dont l’impact sur le terrain n’est plus à prouver. Considérée comme l’une des meilleures latérales au Maroc et en Afrique, Zineb enchante le terrain par sa combativité, ses bons placements, sa capacité à occuper l’espace du côté droit et gauche, ainsi que ses centres d’une précision chirurgicale. Ses nombreux atouts peuvent changer la donne au mondial 2023 : dribbleuse aguerrie, avec une excellente disposition à mettre en œuvre le schéma tactique du coach pendant le jeu, Zineb est connue pour sa vitesse remarquable. Par ailleurs, la défenseure marocaine est probablement l’une des joueuses de la sélection nationale, qui parcourt la plus grande distance à chaque match.

Khadija Er-Rmichi : la gardienne du temple chérifien

Dans le football féminin africain et mondial, observateurs comme entraineurs vous diront que le poste de gardienne de but reste le plus difficile à staffer. Et pour cause ! Trouver des gardiennes réunissant les qualités techniques et physiques requises pour occuper cette place n’est pas chose simple. D’autant plus que la grande taille chez une gardienne reste un facteur clé, pour arrêter les sorties aériennes. De ce côté-là, le Maroc a déjà repéré sa perle rare. Khadija Er-Rmichi, 1,79 m, sait déjouer les tentatives de ses adversaires pour percer les filets chérifiens, grâce à ses arrêts spectaculaires. La portière des Lionnes de l’Atlas a d’ailleurs joué un rôle décisif lors de la CAN 2022 féminine au Maroc.

Avec sa grande taille et son caractère détendu, Er-Rmichi maitrise les sorties aériennes et les tirs en pleine lucarne, généralement considérés comme le talon d’Achille des gardiennes de but, en particulier les plus petites d’entre elles. Par ailleurs, Khadija est tout aussi habile dans les arrêts de basses frappes lobées, qui sont exécutés sur corner ou coup franc direct.

حكمة أمريكية تقود مباراة المغرب وفرنسا في المونديال
Ghizlane Chebbak

Milieu de terrain : le quatuor de rêve

Les adversaires des Lionnes de l’Atlas en Coupe du Monde auront du souci à se faire, avec la redoutable joueuse du milieu de terrain et capitaine marocaine, Ghizlane Chebbak. Pour trouver le chemin des filets, il faudrait d’abord réussir à franchir la ligne du milieu de terrain. Et, le moins que l’on puisse dire, c’est que la mission risque d’être très compliquée face à la star de l’AS FAR. Dominer Ghizlane Chebbak, c’est assurer son match, encore faut-il y parvenir ! Le rendement sur le terrain de la fille d’Al-Arabi est unique en son genre. Toujours prête à recevoir le ballon, elle n’hésite pas à se mettre au service de ses coéquipières, notamment dans les moments à forte pression pendant le jeu.

En cheffe d’orchestre, Ghizlane donne le « la », et dirige le rythme entrainant du match. Flexible, elle intervient en appoint, aussi bien en défense qu’en attaque, grâce à sa capacité de se déplacer rapidement. Bien qu’elle revienne d’une blessure très grave, son apport reste indispensable pour le Maroc. Sa qualité de jeu est précieuse pour la sélection nationale féminine. Tous les entraineurs du monde aimeraient pouvoir compter sur une joueuse de cet acabit en milieu de terrain. Toutefois, il convient de souligner qu’Élodie Nahla Nakkach, la « Casimiro » du milieu défensif marocain, joue un rôle déterminant dans cette composition, en couvrant les espaces vides laissés par Ghizlane Chebbak. Ce qui donne à cette dernière, plus de liberté et de possibilités dans ses déplacements sur le terrain.

Fatima Zahra Tagnaout est l’autre maillon fort de l’équipe marocaine. Tous ses matchs sont excellents. Les performances de cette dribbleuse hors pair sont régulièrement acclamées par le public dans le stade. C’est la meilleure dribbleuse en équipe nationale ; un art qu’elle sait mettre au service de ses coéquipières, sans jamais tomber dans le piège de l’individualisme, qui entraine souvent la perte du ballon. Le Maroc a indéniablement besoin de ce type de joueuses, capables de garder le ballon et de ne pas le perdre facilement.

 

Maroc : Football – Coupe du monde 2023 : quatre joueuses indispensables pour le Maroc
Khadija Er-Rmichi

Pour rappel, Tagnaout joue au poste d’ailière gauche ou droite, mais peut parfois s’aventurer plus en profondeurs sur le terrain. Lors de cette Coupe du Monde féminine, les Marocaines devront insuffler davantage de force dans leur milieu de terrain, afin d’assurer la possession du ballon. L’option Fatima Zahra Tagnaout en quatrième rempart du milieu de terrain pourrait porter ses fruits, aux côtés de Ghizlane Chebbak, Nahla Nakkach et Salma Amani. Sa présence à ce poste fonctionnerait donc comme une quatrième solution pour forcer le passage vers l’avant. Son aptitude à créer des occasions et à semer la défense adverse maximiserait les chances de l’attaque marocaine à atteindre la cage.

En conclusion, la Coupe du Monde féminine-2023 est une chance, qui permettra aux joueuses du royaume chérifien d’être au-devant de la scène footballistique mondiale. C’est aussi l’occasion, d’attirer les clubs européens, dans l’objectif d’évoluer dans les meilleurs championnats féminins du vieux continent. De plus, ce rendez-vous sportif majeur permettra au public marocain de mieux connaitre le football féminin mondial et marocain. Le football est le sport le plus populaire du monde, mais cela est plus vrai pour le football masculin que féminin. La Coupe du Monde féminine-2023 contribuera peut-être à briser les clichés, afin que le football féminin prenne, enfin, la place qui lui est due.

 

Twitter
Email
Facebook
LinkedIn
Pinterest