Lire aussi

Maroc : les sports urbains se féminisent

« Fonder une école dédiée aux sports urbains », c’est cela le rêve de la rolleuse marocaine, Ibtissam Issofi. Cette dernière, a compris, bien assez tôt, la nécessité d’un tel établissement, pour encadrer les jeunes…

Joyce Azzam : Une Libanaise au sommet du monde

Joyce Azzam n’a pas choisi d’être alpiniste. « Cela s’est simplement fait ». Elle est la première femme libanaise et l’une des rares femmes arabes à avoir relevé le défi des 7 Sommets (Escalader les…

La bahreïnie Winfred Yavi repart sans médaille
Winfred Mutile Yavi a perdu la finale du 3000 m steeple après s’être classée dixième de la course dans le cadre des séries disputées aux Jeux olympiques qui se déroulent actuellement à Tokyo.
Credit photo: Jewel SAMAD / AFP)

Un résultat décevant pour les bahreïnis et pour le reste des spectateurs de la région, qui espéraient le retour de leur championne avec médaille olympique.  

La baisse de niveau de Yavi était évidente dès le premier tour de piste. Au moment où elle est arrivée au cinquième tour, elle commençait à montrer des signes d’épuisement et elle n’arrivait pas à accélérer et à suivre ses adversaires.

Pourtant, Yavi s’était classée première de son groupe lors de la phase qualificative pour la finale.  Elle avait alors dépassé 29 de ses adversaires dans les trois groupes, dont la médaillée d’or, l’Ougandaise Peruth Chemutai. 

Yavi était la candidate favorite pour remporter au moins la troisième place et décrocher la médaille de bronze, notamment après son excellente performance lors du Championnat du monde en 2019.

Mais il semble que le confinement imposé par la pandémie du Covid19 a affecté le niveau technique de la coureuse, qui avait déclaré sur son compte Facebook le mois dernier : « 2020 a été une année difficile pour moi », ajoutant : « Je suis restée à la maison pendant longtemps et j’ai raté mes entraînements. Je me souviens que mon niveau était bas car l’entraînement n’était pas bon. Je me suis remise sur les rails et j’ai recommencé à m’entrainer sérieusement dès mon retour dans la capitale kényane, Nairobi. »

Yafi, 21 ans, est née au Kenya en 1999. C’est là-bas qu’elle avait commencé à pratiquer l’athlétisme jusqu’à ce qu’elle devienne une coureuse spécialisée dans le 3000m steeple. Elle a obtenu la nationalité bahreïnie lorsqu’elle a décidé de représenter le Bahreïn en tant qu’athlète en 2015.

Elle n’avait que 17 ans lorsqu’elle a porté le maillot de l’équipe nationale de Bahreïn au Championnat du monde d’athlétisme en 2017. Malgré son jeune âge, elle avait réussi à se classer huitième en finale de la Coupe du monde, en plus de battre son record personnel.

Yavi s’est aussi classée quatrième du 3000 m steeple femmes au Championnat du monde de 2019 à Doha, avec un temps de 9’05’68, un an après avoir remporté la médaille d’or aux Jeux asiatiques.

Il est à noter que Winfried a remporté des dizaines de médailles dans de nombreux championnats arabes et internationaux, et malgré cela, elle a quitté les JO de Tokyo les mains vides, espérant mieux faire aux JO de Paris en 2024. 

Share on whatsapp
WhatsApp
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Share on email
Email