Lire aussi

Salma, la cavalière du désert

Salma, la cavalière du désert

En Arabie Saoudite, l’élevage de pur-sang arabes et la pratique de l’équitation demeurent des activités ancestrales. Néanmoins, rares sont les femmes qui osent monter à cheval… Salma, une cavalière d’origine franco-marocaine, est l’une de ces…

La participation égyptienne féminine aux épreuves de pentathlon moderne

Les épreuves du pentathlon moderne font partie du programme olympique depuis 1912 aux Jeux de Stockholm. Mais l’épreuve féminine ne fit son apparition dans le programme olympique qu’en 2000 pendant les JO de Sydney. Pour rappel, les épreuves du pentathlon sont l’escrime, la natation, l’équitation, le tir au pistolet et la course à pied. Des épreuves auxquelles ont pris part les Egyptiennes Haidi Morsi et Amira Kandil.

Les épreuves de pentathlon requièrent une grande force physique et mentale que l’on retrouve chez l’athlète égyptienne Haidi Morsi, 21 ans, qui a terminé sa participation olympique à la 19ème place dans le classement général avec 1289 points.

À l’âge de 16 ans, Haidi a participé aux Jeux olympiques de 2016 à Rio de Janeiro, elle devient alors la plus jeune athlète égyptienne à participer aux Jeux olympiques et s’est classée 35e du classement final à l’époque. Il est rapporté que Heidi a subi une blessure au dos qui l’a amenée à arrêter l’exercice pendant 5 mois en 2018. La jeune pentathlonienne a représenté l’Egypte dans plusieurs championnats régionaux et internationaux féminins, et elle a remporté le championnat d’Afrique de 2019, qui lui a permis de se qualifier aux Jeux olympiques de 2020, et a représenté son pays aux championnats du monde junior d’escrime, ainsi qu’au championnat arabe de triathlon. 

Quant à la pentathlonienne Amira Kandil, 18 ans, elle a terminé sa toute première participation olympique à la 29ème place avec 1221 points.

Bien qu’elle n’ait remporté aucune médaille aux Jeux olympiques de Tokyo 2020, Amira dispose d’un palmarès de tournois et de réalisations. Elle a débuté sa carrière sportive à l’âge de 9 ans, pour obtenir la première médaille en Egypte à l’âge de 12 ans. La même année, elle remporte la médaille d’or au Championnat du monde de triathlon féminin de moins de 13 ans en Géorgie en 2015. L’année suivante, elle réussit à décrocher le bronze au championnat du monde de triathlon féminin de moins de 15 ans, en Floride, aux États-Unis d’Amérique.

Les deux athlètes quitteront le Japon sans médaille, mais cela ne signifie pas pour autant la fin de leur parcours olympique. Haidi Morsi dit : “Fixez-vous un objectif devant vous et ne vous arrêtez que lorsque vous l’atteignez. Remporter la victoire a un goût différent lorsque vous vous battez pour.”

Twitter
Email
Facebook
LinkedIn
Pinterest