Lire aussi

Maroc : les sports urbains se féminisent

« Fonder une école dédiée aux sports urbains », c’est cela le rêve de la rolleuse marocaine, Ibtissam Issofi. Cette dernière, a compris, bien assez tôt, la nécessité d’un tel établissement, pour encadrer les jeunes…

Joyce Azzam : Une Libanaise au sommet du monde

Joyce Azzam n’a pas choisi d’être alpiniste. « Cela s’est simplement fait ». Elle est la première femme libanaise et l’une des rares femmes arabes à avoir relevé le défi des 7 Sommets (Escalader les…

L’algérienne Souad Cherouati quitte les JO de Tokyo la tête haute
Parcourir 10 km en mer peut sembler terrifiant, mais pas pour la championne algérienne de natation marathon qui a réalisé des chiffres honorables et des championnats sur les niveaux national et continental. Avec des bras solides, elle a validé son billet d’entrée aux jeux olympiques de Tokyo 2020 après s’être classée dixième au marathon qualifiant organisé à Setúbal, au Portugal
Credit photo: Oli SCARFF / AFP

La nageuse algérienne Souad Cherouati a terminé le marathon de 10 km nage libre, se classant dernière, dans le cadre des Jeux olympiques de Tokyo. Pendant plus de deux heures, Souad a tout donné pour terminer la course dans le meilleur délai, malgré la concurrence intense à laquelle elle a été confrontée de la part de nageuses rapides et expérimentées, qui l’ont laissée derrière et ne lui ont permis d’avancer à aucun moment de la course.

La nageuse de 32 ans s’est classée 25ème et dernière, à neuf minutes de la 24ème place. 2.17.21.6, est le temps mis par Souad pour atteindre la ligne d’arrivée dans ce sport qui exige force, patience et détermination, qui n’est pas populaire en Algérie comme les autres sports.

A la fin des de la compétition, les internautes ont reconnu sur les réseaux sociaux les efforts fournis par leur compatriote qui a nagé plus de deux heures sans lâcher. 

La médaillée du Championnat d’Afrique organisé à Alger en 2018, en marathon de 5 km, était consciente que la natation sur de longues distances appelle une âme différente. Obtenir de bons résultats avec des nageuses de haut calibre nécessite une double formation, atteindre des chiffres respectables et participer à des compétitions continentales et internationales pour se perfectionner et acquérir l’expérience nécessaire pour une telle compétition. 

Elle a donc rejoint le club de natation “Benfica” à Lisbonne au Portugal, sous la direction de l’entraîneur portugais, Ricardo Santos, pour atteindre son objectif et concourir au plus haut niveau. Elle a participé au Championnat du monde de marathon en 2017 dans la capitale hongroise Budapest et s’est classée 39ème au marathon de 10 km et 32ème au marathon de 5 km.

Tout au long de sa carrière sportive, Souad Cherouati n’a pas réussi à atteindre des rangs avancés au niveau international, d’autant plus qu’elle a participé à de nombreuses compétitions internationales, notamment le championnat du monde de 2017 organisé dans la ville sud-coréenne de Gwangju, dans lequel elle a concouru sur des distances de 800 mètres et 1500 mètres, et le Championnat du monde hongrois à Budapest en 2017, aux mêmes distances.

En revanche, cette nageuse algérienne a su s’imposer aux niveaux local et continental. Avant de remporter le championnat d’Afrique Open en Algérie, elle a réussi à terminer deuxième au même tournoi en 2016, lorsqu’il s’est déroulé à Bloemfontein, en Afrique du Sud. De plus, en 2019, elle a réussi à décrocher la troisième place des Jeux Africains organisés à Rabat, Maroc dans la course de 100×4 mètres nage libre.

 

Share on whatsapp
WhatsApp
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Share on email
Email