N°2 : Juillet – Décembre 2021
Lire le magazine en langue arabe

Lire aussi

Les Joueuses paralympiques arabes triomphent à Bahreïn
La championne paralympique, Maryam Saber, a hissé haut le drapeau du Bahreïn, en remportant trois médailles, lors des Jeux paralympiques asiatiques U-20, qui se sont déroulés dans le pays même, du 27 novembre au 7 décembre dernier. En plus de cette réalisation, d’autres athlètes féminines arabes se sont distinguées, dans différentes disciplines.
asian paralympic committee
asian paralympic committee

Des Bahreïniennes en première ligne

Dès le premier jour de la compétition d’athlétisme, la Bahreïnienne, Maryam Saber a décroché la médaille d’argent, au lancer de poids dédié aux moins de 17 ans. Après une performance remarquée. Mais elle ne s’est pas arrêtée là. Toujours dans la même catégorie, l’athlète s’est emparée de la breloque d’or au lancer de disque, victoire qu’elle a complétée par l’obtention d’une médaille d’argent, au lancer du javelot.

Au total, le pays hôte aurait amassé dix médailles, lors du Championnat paralympique, organisé sur son sol, dont quatre ont été décrochées par les athlètes bahreïniennes, parmi lesquelles Maryam Saber est celle à qui le pays en question en doit trois. De son coté, Zina Al Balushi a fait la fierté de sa nation en lui procurant une précieuse médaille d’or. En dépit d’une concurrence féroce, elle réussit à remporter la victoire, au lancer du poids. 

Cette édition des Jeux Paralympiques Asiatiques U-20 a été témoin de la participation massive de 29 pays asiatiques et de 1 500 athlètes masculins et féminins, concourant dans neuf disciplines : basket-ball en fauteuil roulant, natation, athlétisme, boccia, tennis de table, goalball, badminton, taekwondo et haltérophilie.

اللجنة البارالمبية الآسيوية

Une athlète paralympique pas comme les autres

Six ans après le début de son parcours sportif, la Koweïtienne Malak Al-Enezi, âgée de 18 ans, a remporté la médaille d’or dans la compétition de tennis de table. En effet, la nouvelle star continentale a raflé la première place, après avoir battu son homologue thaïlandaise en finale, par trois sets à un. 

Le Koweït s’est vu sortir du Championnat continental paralympique, avec trois médailles au total, grâce à ses 6 athlètes. Son unique médaillée d’or, Malak Al-Enezi, l’unique médaillée d’or, disputera le championnat de tennis de table d’Asie occidentale, dans les prochains mois.

اللجنة البارالمبية الآسيوية
اللجنة البارالمبية الآسيوية

Des Saoudiennes inspirantes

L’athlète paralympique saoudienne s’est distinguée en remportant la médaille d’or pour les 100 mètres de la poursuite individuelle (cyclisme).  A l’issue des Jeux paralympiques, la délégation saoudienne a obtenu 19 médailles. Amal Al-Shehri s’est vue décorée de l’une des 3 médailles d’or du pays. 

Loujain Al-Thaqafi et Abdullah Al-Samkari ont, quant à elles, décroché le bronze en Boccia doublette, « classement BC3 ». 

Il serait intéressant de souligner que l’Arabie saoudite a participé à ces Jeux, avec sept équipes, dans les disciplines suivantes : basket-ball en fauteuil roulant, Goalball, tennis de table, athlétisme, boccia, natation et haltérophilie.

اللجنة البارالمبية الآسيوية

Najlaa Emad : une incroyable résilience 

À seulement 17 ans, Najlaa Emad, championne d’Irak de tennis de table en 2015, a remporté l’or dans sa catégorie, après avoir battu sa compatriote, Zainab Hassan. 

Cette dernière, n’est pas à sa première participation, puisqu’elle était présente aux derniers Jeux paralympiques de Tokyo. Cependant, Najlaa n’a pas fait long feu au moment de la compétition. 

Cette courageuse joueuse irakienne, a vu sa mobilité réduite, à cause d’un attentat terroriste, qui visait la voiture de son père, en Irak. Mais l’incroyable résilience de Najlaa, lui a permis de se surpasser pour atteindre les sommets, dans le sport qui la passionne.

Share on whatsapp
WhatsApp
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Share on email
Email