Lire aussi

Mayar Sherif ou le prodige égyptien dans le monde du tennis
En Égypte, l’épatante Mayar Sherif ne laisse personne indifférent. La tenniswoman égyptienne a réussi à replacer son pays sur l’échiquier du tennis. Aujourd’hui, son public rêve de voir sa championne, sur la plus haute marche des compétitions sportives internationales. Elle est la première Égyptienne à décrocher le tournoi de Tennis de Charleston (WTA). Par ailleurs, en 2022, la jeune femme fait son entrée dans le top 50 mondial des meilleures joueuses de tennis. Retour sur le parcours exceptionnel de Mayar Sherif, la star du tennis égyptien.
Photo by Dylan Buell / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Avant son premier titre international, Mayar Sherif occupait la 164e position du classement mondial féminin. Plus tard, en 2020, celle-ci crée la surprise lors de l’Open du WTA, qui se tient chaque année en Caroline du Nord, aux États-Unis. Dès les tours préliminaires de la compétition, l’Égyptienne impressionne par sa combativité et sort victorieuse en finale. L’exploit fait grimper la tenniswoman originaire du Caire, à la 132e place du classement mondial.

Une année plus tôt, Mayar avait remporté la médaille d’or aux Jeux Africains de 2019, signant sa qualification aux Jeux Olympiques de Tokyo 2021. Elle devient ainsi la première athlète féminine égyptienne à prendre part aux épreuves de tennis des Jeux Olympiques. Bien que l’Olympienne n’ait pas réussi à s’imposer dans les tournois, sa performance fut saluée dans son pays, où cette participation semblait improbable, quelques années auparavant.

En 2022, la jeune femme de 27 ans se distingue à nouveau à l’Open de Parme (Italie), après avoir vaincu la 7e meilleure joueuse du monde, Maria Sakkari.   Mayar Sherif avait mis fin aux ambitions de la finaliste grecque, en 2 sets : 7-5 et 6-3. La championne devient la première femme égyptienne à remporter le WTA « Challenger ». Pour rappel, il s’agit du 3e plus grand tournoi de tennis, après le Masters et le Grand Chelem.

À la mi-novembre 2022, soit quelques jours après son sacre italien, Mayar confirme sa domination sur la scène féminine du tennis mondial, avec une nouvelle victoire au Chili, dans le tournoi de Colina (WTA 125). Au terme d’une finale éprouvante, l’Égyptienne réussit à devancer son adversaire ukrainienne Katrina Bendel (113e  sur le plan mondial), avec 2 sets à 1.

La tenniswoman la plus titrée d’Égypte, Mayar Sherif, est la première Égyptienne de l’histoire à se qualifier pour le second tour de « Roland Garros », l’un des quatre tournois majeurs dans le tennis. Elle est également la première Égyptienne à gagner le tour principal des internationaux de France. Les nombreuses réalisations de la tenniswoman la plus titrée du pays l’ont propulsée au rang de personnalité sportive préférée, parmi les fans de tennis féminin, en Égypte.

Mayar Sherif est née avec une raquette à la main. À l’âge de 10 ans, elle était déjà résolue à inscrire son nom en lettre d’or dans le tennis égyptien. Ce qu’elle parvient à faire.

En avril 2022, elle s’offre la victoire au tournoi de Marbella, en Espagne (WTA125). Au mois de mai de la même année, Mayar rafle le tournoi de Karlsruhe, en Allemagne. Grâce à cet ultime couronnement, l’Égyptienne est parvenue à se hisser dans le top 50 du classement mondial du tennis féminin.

Qui aurait pu lui prédire un tel parcours en 2019 ? À cette époque, Mayar Sherif n’apparaissait dans aucun classement. En l’espace de 4 ans, la tenniswoman a su concrétiser son rêve de jouer dans la cour des grands et au plus haut niveau. En Égypte, son succès devient source d’espoir pour les jeunes femmes, qui, comme elle, désirent emprunter la voie sportive.

Twitter
Email
Facebook
LinkedIn
Pinterest