Lire aussi

رانيا الصقلي تتوج ببطولة المغرب لركوب الأمواج

Ranya Squalli sacrée championne du Maroc de surf

Comme d’habitude, la star du surf marocain, Ranya Squalli, continue de briller dans les compétitions auxquelles elle participe. Cette fois-ci, elle a remporté le championnat du Maroc dans la catégorie féminine Senior, qui s’est déroulé…

Mondial 2022 : une journaliste jordanienne pour couvrir l’événement

Dans le monde du journalisme sportif, elle est l’une des figures les plus emblématiques de ces 30 dernières années, dans la région du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (MENA). La journaliste jordanienne, Hiba Al-Sabbagh a couvert de nombreux évènements sportifs continentaux et internationaux, qui au fil des années, ont confirmé son expertise dans le domaine. Elle a également été témoin de l’implication grandissante des Jordaniennes dans le secteur du journalisme sportif.
Hiba Al-Sabbagh

En Jordanie, quiconque s’intéresse à l’actualité sportive connaît Hiba Al-Sabbagh. Ses article, publiés dans le journal spécialisé Al Raey (L’opinion), sont lus par bon nombre de lecteurs et son émission JB Cup, transmise par la radio JBC, sont suivies par un grand public.

Le journalisme sportif, son métier de rêve

« Je n’ai pas hésité à me lancer dans le journalisme lorsque l’occasion s’est présentée à moi, d’autant plus que je suis diplômée de l’université de Jordanie en éducation physique », déclare l’ancienne reporter de Qatar TV et Saudi Sports. Elle a consacré 28 années de sa carrière au journalisme sportif. Avant de côtoyer les équipes rédactionnelles, Hiba a porté les couleurs de l’équipe féminine jordanienne de volleyball.

Entre sa passion pour le sport et son talent à manier la langue arabe, Hiba a trouvé dans le journalisme sportif, son métier de rêve. « En 1993, un journaliste m’a envoyé une liste de questions auxquelles j’ai répondu par écrit. Il a, à l’époque, beaucoup apprécié ma plume », se souvient la Jordanienne.

Mondial 2022 : une journaliste jordanienne pour couvrir l’événement

De là, a germé dans l’esprit d’Al-Sabbagh son désir d’écrire. C’est alors qu’elle décide de se former aux techniques de rédaction journalistiques dans des écoles de journalisme jordaniennes et étrangères. Peu après, elle lance sa carrière journalistique en couvrant l’actualité de la Coupe du monde de football féminin U17, en Jordanie. Elle poursuit sa voie en rapportant les moments phares du Championnat du monde d’endurance, du Championnat du monde des rallyes, du Dakar rallye, etc.

Parvenue au point culminant de sa carrière, la journaliste donne rendez-vous à son public pour le mondial 2022 qui se déroulera au Qatar. À ce propos, elle indique : « je serai au Qatar et cela m’enchante. Je vais animer des dépêches radio qui seront diffusées à l’antenne quotidiennement sur Al-Athir ». Et de poursuivre : « Je suis la seule femme journaliste jordanienne à couvrir cette Coupe du monde ».

Pourquoi une telle absence féminine ?

Hiba Al-Sabbagh regrette que les femmes soient peu nombreuses à intégrer le domaine journalistique. Certes, la situation a évolué par rapport aux années 1990. Dans le temps, la Jordanienne assure qu’elle est parvenue à accéder au métier grâce à son statut d’athlète professionnelle et à ses connaissances en matière de sport.

« En éducation physique, seuls quelques modules sur les médias et le journalisme sont intégrés au programme de formation. Les étudiants peuvent accéder ponctuellement à ces cours durant l’année », explique Hiba. Selon elle, il est important que les jeunes femmes souhaitant emprunter cette voie puissent bénéficier d’un programme de formation complet, qui combine connaissances techniques propres au domaine sportif et au journalisme.

Mondial 2022 : une journaliste jordanienne pour couvrir l’événement

Par ailleurs, elle affirme : « Toutes les parties prenantes du secteur médiatique ont leur part de responsabilité dans le développement et l’inclusion des femmes au sein des rédactions du journalisme sportif. Je pense que cela contribuerait à augmenter la présence féminine dans les médias sportifs. Aujourd’hui, nous sommes seulement sept femmes journalistes en Jordanie ». Et de conclure : « Le terrain a besoin de femmes journalistes passionnées par le sport ».

Hiba Al-Sabbagh est un exemple de réussite et une source d’inspiration pour les jeunes filles qui désirent embrasser la carrière de journaliste sportive. La Jordanienne s’est imposée sur le terrain sportif en tant que joueuse d’abord, mais aussi en sa qualité de journaliste. « Le succès fut toujours un enfant de l’audace », disait le poète français, Prosper Crébillon et Hiba Al-Sabbagh en est une preuve vivante.

Twitter
Email
Facebook
LinkedIn
Pinterest