Lire aussi

Maroc : les sports urbains se féminisent

« Fonder une école dédiée aux sports urbains », c’est cela le rêve de la rolleuse marocaine, Ibtissam Issofi. Cette dernière, a compris, bien assez tôt, la nécessité d’un tel établissement, pour encadrer les jeunes…

Joyce Azzam : Une Libanaise au sommet du monde

Joyce Azzam n’a pas choisi d’être alpiniste. « Cela s’est simplement fait ». Elle est la première femme libanaise et l’une des rares femmes arabes à avoir relevé le défi des 7 Sommets (Escalader les…

Les réseaux sociaux pour promouvoir le football féminin
De plus en plus de jeunes sportives se servent des réseaux sociaux pour promouvoir le sport féminin dans la région MENA. Elles y racontent leur quotidien et les difficultés qu’elles rencontrent. Le monde virtuel et les nouveaux médias leur permettent aujourd’hui de mettre la lumière sur la pratique sportive féminine boudée par les médias traditionnels.
صفحة نجمات الكرة النسوية
Working on a web template on the laptop

Traduction: Soukaïna Guedira

Si vous allez sur Facebook et que vous tapez «نجمات الكرة النسوية » (stars du football féminin), vous découvrirez une page avec plus de 60 000 followers. Vous serez surpris de découvrir que 64% de l’audience de cette page est masculine. 

Cette page a été créée par le jeune marocain Soufiane Tekdirt qui explique que son objectif est de diffuser la culture du football féminin afin que le fait de voir une fille avec un ballon sur un terrain ne surprenne plus personne. 

C’est à la mi-2019 que Soufiane lance sa page. Le jeune homme natif de Taroudant au sud du Maroc, a créé la page pour promouvoir le football féminin et mettre en lumière les joueuses dont personne ne parle. Selon lui, le football féminin devrait recevoir autant de reconnaissance que le football masculin : « Je suis plusieurs équipes féminines de football dans la région MENA et j’ai pu constater que plusieurs joueuses sont talentueuses mais personne n’y prête attention… ». 

Le jeune étudiant de Droit à l’Université Ibn Zahr d’Agadir a commencé avec les joueuses qu’il trouvait talentueuses au Maroc, ensuite dans les pays maghrébins avant de couvrir toute la région MENA. De plus en plus de personnes se sont intéressées à sa page. Plus de la moitié des followers sont marocains, 22% sont algériens, 7,5 tunisiens, 5% viennent d’Égypte et enfin 3,5% du Soudan. 

En parcourant la page, vous découvrirez plusieurs portraits de joueuses talentueuses, leur actualité et leurs exploits. « Nous ambitionnons de couvrir tous les tournois dans la région. Mais pour le moment nous n’avons pas les moyens. Nous avons failli avoir une nouvelle recrue récemment. Une correspondante en Syrie. Sauf que son planning n’a pas permis cette collaboration », explique Soufiane. 

En plus du jeune étudiant, deux footballeuses font partie de l’équipe qui anime la page. Halima Raed, une joueuse du club Hassania Al-Mashour Al-Kasbah, un club amateur marocain et Sanaa Bazzari, joueuse pour l’équipe de Bani Omair Al-Faqih Bensalah, un autre club amateur marocain. 

Sanaa a rejoint Soufiane en 2019. La page ne comptait alors que 30 000 followers. « J’ai le même rêve que Soufiane et nous ferons tout ce que nous pouvons pour faire progresser le football féminin », explique la jeune footballeuse. 

« Je sais ce que vivent ces joueuses. Je suis passée par là. Personne ne s’intéresse à ce que l’on fait bien que nous fournissons beaucoup d’efforts sur le terrain. Il est donc temps qu’on se mobilise pour changer notre destin nous-mêmes ». Sanaa explique que le nombre de followers importe peu pour elle. Le plus important c’est la joie qu’elle a de constater le changement de mentalités chez ce public. 

Les administrateurs de la page font leurs propres recherches avant de poster toute information pour ne pas tomber dans la « fake news ». Ils ont aussi, grâce au réseau qu’ils ont créé, pu aider des femmes à trouver des équipes à intégrer. « Nous aidons les joueuses à entrer en contact avec la direction du club ou l’entraîneur. Mais nous n’interférons dans ce qui suit », explique Halima.

« Ce travail demande beaucoup de temps et d’efforts et nous avons besoin d’aide pour mener à bien notre mission. Mais il est hors de question de brader notre ligne éditoriale pour obtenir une aide financière. Nous tenons à notre indépendance et à nos valeurs », insiste Soufiane. 

Le but de ces jeunes marocains n’est autre que la promotion du football féminin. Surtout auprès de ceux qui ignorent tout de ce monde. De talentueuses joueuses évoluent sur les terrains, un peu partout dans la région MENA. Il suffit de jeter un coup d’œil sur la page de Soufiane, Sanna et Halima pour découvrir leurs histoires.

Share on whatsapp
WhatsApp
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Share on email
Email