N°2 : Juillet – Décembre 2021
Lire le magazine en langue arabe

Lire aussi

Jeux Méditerranéens 2022

La Tunisie brille de milles feux

Après la lutte, c’est en judo que la Tunisie s’offre un bouquet de médailles aux Jeux Méditerranéens d’Oran 2022. Scénario qui nous rappelle celui de Tarragone en 2018, lorsque les judokates des Aigles de Carthage…

Samia Najjar : première championne tunisienne de volley-ball
Une première historique. L’entraîneur et ancienne joueuse tunisienne des « Aigles de Carthage », Samia Najjar, a fait la fierté du club koweïtien, Salwa Al-Sabah, en remportant le titre de la toute première édition de la Ligue de volley-ball féminin (U18), organisée par la Fédération du Koweït.
Samia Najjar

Après une victoire facile sur les volleyeuses d’Al-Oyoun (3 sets à 0), le club Salwa Al-Sabah, a pris la tête du classement, avec 18 points. La deuxième place a été du ressort d’Al-Fatah, avec 9 points, au moment où Al-Oyoun a occupé la troisième et dernière place de la compétition.

Samia Najjar a eu une longue carrière avec le Club Olympique de Kélibia, entre 1999 et 2012, où elle a joué dans diverses catégories, jusqu’à faire son entrée dans l’équipe première. Elle a notamment fait partie de la sélection féminine tunisienne dans la catégorie des débutantes. Se retirant du jeu, elle se voue à l’encadrement de jeunes équipes scolaires du Club Olympique de Kélibia, entre 2012 et 2013.

La même année, Najjar décide de s’expatrier au Koweït, en tant que professeur d’éducation physique. Cinq ans plus tard, elle est recrutée pour entraîner le club Salwa Al-Sabah. Parallèlement à ce poste, elle occupe celui d’entraîneur adjoint de l’équipe nationale féminine koweïtienne de volley-ball, avec laquelle elle remporte l’argent au championnat du Golfe. Elle est ensuite nommée coach adjoint de l’équipe première du club féminin Salwa Al-Sabah, qu’elle mène au sacre lors du championnat de la saison dernière.

Dans une interview avec Taja Sport, elle s’exprime au sujet de son couronnement : « je me réjouis de cette réussite ! Mes efforts ont permis au club de gagner le championnat. En prenant les rênes de l’équipe, j’ai dû repartir de zéro. Aujourd’hui, je suis fière d’avoir participé à son développement et d’avoir gravi les marches du podium ». L’ancienne joueuse des « Aigles de Carthage » ajoute : « le club Salwa Al-Sabah a été fondé en 2008. J’ai eu l’opportunité de participer à l’essor de cette équipe. Mon action a été saluée par l’ensemble des clubs en compétition et je suis heureuse d’être le seul entraîneur tunisien, ici, au Koweït ».

Toujours selon Samia Najjar, le club Salwa Al-Sabah bénéficie du soutien indéfectible de sa présidente, Sheikha Naima Al-Ahmad Al-Jaber Al Sabah, qui offre aux volleyeuses toutes les conditions nécessaires à leur réussite, dans le sens où celles-ci n’ont jamais manqué d’équipements, et ont toujours bénéficié de stages d’entraînement et d’espaces mis à leur disposition à cet effet. Il serait important de noter que le sport féminin au Koweït connaît, de plus en plus, une progression significative.

Share on whatsapp
WhatsApp
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Share on email
Email