N°2 : Juillet – Décembre 2021
Lire le magazine en langue arabe

Lire aussi

Jeux Méditerranéens 2022

La Tunisie brille de milles feux

Après la lutte, c’est en judo que la Tunisie s’offre un bouquet de médailles aux Jeux Méditerranéens d’Oran 2022. Scénario qui nous rappelle celui de Tarragone en 2018, lorsque les judokates des Aigles de Carthage…

Tir Sportif : après sa domination sur l’Afrique, Olfa Charni cible la médaille olympique
Les obstacles et les difficultés n’ont pas eu raison des athlètes tunisiennes qui continuent de briller sur la scène internationale grâce à des performances remarquables lors de diverses manifestations sportives. Le tir sportif fait partie des multiples disciplines dans lesquels le talent féminin est dignement représenté. Notamment à travers la tireuse Olfa Charni, dont les exploits ont contribué à faire du tir un sport prisé des jeunes filles en Tunisie.
Olfa Charni
Olfa Charni

L’art du tir requiert concentration, précision, et élégance. Sa pratique a connu une évolution rapide en Tunisie. C’est même l’une des plus anciennes disciplines sportives du pays.

La plus grande tireuse tunisienne

Olfa Charni est considérée comme la plus grande tireuse tunisienne. Elle compte parmi les meilleures athlètes de ces dix dernières années. En 2007, elle devient la première tireuse tunisienne à atteindre les Jeux Olympiques de Beijing-2008.

Olfa fait partie des joueuses des « Aigles de Carthage » ayant grandement contribué à hisser le drapeau tunisien dans de multiples compétitions internationales, à l’instar de la joueuse de tennis Anas Jaber, la lutteuse Marwa Al-Amri, le trio d’escrime Sarah et Azza Besbas et Ines Boubakri, ainsi que la coureuse Habiba Ghribi.

Spécialisée dans le pistolet à air comprimé à 10 mètres et au pistolet à 25 mètres, Olfa Charni parvient à atteindre les Jeux Olympiques à 4 reprises. Elle signe sa meilleure prestation olympique lors de sa participation aux JO de Rio 2016, occupant la 9e place au classement.

Discrète, Olfa Charni se concentre sur ses objectifs sportifs loin des projecteurs. La championne aux multiples titres se consacre entièrement au tir sportif, même si cette discipline n’est pas très populaire en Tunisie surtout lorsqu’elle est exercée par une femme.

Après le sacre en Afrique, le rêve olympique ?

Depuis 2015, Olfa Charni domine le championnat africain de pistolet à air comprimé. Dans le monde arabe, elle remporte également la médaille d’or en 2021, malgré la forte concurrence, notamment contre les tireuses égyptiennes, qu’elle parvient à battre à domicile, au Caire.

« Les champions bâtissent leur gloire par la détermination, la force et la motivation », telle est la devise de la tireuse tunisienne. « Ma carrière sportive a débuté en 2004, au sein du Club de la Police Nationale. J’ai rejoint, par la suite, les rangs de l’Equipe Nationale Tunisienne », se souvient Olfa Charni, avant d’ajouter : « plus je participais aux compétitions, plus ma passion pour le tir grandissait. Mon objectif dans la vie : progresser dans ce sport, réussir et gagner tous les titres ».

Aux Jeux Olympiques de Rio – 2016, Olfa était près de se qualifier pour les demi-finales des tours préliminaires. Malheureusement, la Tunisienne termine la compétition à la 9e place dans son groupe, mettant terme à ses espoirs de remporter une médaille.

Tout au long de son parcours, Olfa s’est heurtée aux préjugés. Elle se confie à Taja Sport et explique : « L’étape la plus difficile de ma carrière est la haute concurrence que l’on retrouve dans ce sport. J’ai réussi, par ailleurs, à relever un défi personnel en devenant tireuse sportive. Beaucoup considèrent que le tir est l’apanage des hommes, mais les femmes tunisiennes ont prouvé qu’elles peuvent elles aussi exceller dans ce sport et qu’elles sont parfaitement capables d’être pionnières dans le domaine. »

Lors de sa dernière participation aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, Olfa Charni n’a pas atteint son objectif de décrocher une médaille. Elle termine 37e au classement, après une élimination précoce. Toutefois, la championne d’Afrique n’a pas encore dit son dernier mot ; elle cible déjà les prochains Jeux Olympiques d’été, Paris-2024, et a l’intention de relever le plus grand défi de sa carrière afin d’accomplir cet exploit.

Share on whatsapp
WhatsApp
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Share on email
Email