Lire aussi

Maroc : les sports urbains se féminisent

« Fonder une école dédiée aux sports urbains », c’est cela le rêve de la rolleuse marocaine, Ibtissam Issofi. Cette dernière, a compris, bien assez tôt, la nécessité d’un tel établissement, pour encadrer les jeunes…

Joyce Azzam : Une Libanaise au sommet du monde

Joyce Azzam n’a pas choisi d’être alpiniste. « Cela s’est simplement fait ». Elle est la première femme libanaise et l’une des rares femmes arabes à avoir relevé le défi des 7 Sommets (Escalader les…

Toni Breidinger : Je me sens invincible derrière mon volant
A seulement 21 ans, Toni Breidinger a déjà battu bon nombre de records. Elle est la femme avec le plus de victoire de l’histoire du « United States Auto-Club » (USAC) avec 19 victoires. Elle est aussi la première femme pilote arabe américaine à avoir participé à une série nationale NASCAR.

D’origine libanaise et allemande, Toni Breidinger est née en Californie où, dès l’âge de 9 ans, elle a commencé à être passionnée par la course automobile. C’est à cet âge que son père l’emmenait, elle et sa sœur jumelle, faire du go karting.

Ce qui était une activité de famille en week-end s’est révélé devenir une véritable passion pour la jeune femme. « Je devenais super compétitive avec ma sœur, notre père nous avait acheté un kart pour elle et moi et nous nous disputions tellement que notre père a fini par en acheter un second » raconte Toni avec nostalgie. 

Par la suite, elle a décidé de poursuivre sa carrière dans la course automobile tandis que sa jumelle a préféré poursuivre ses études. Depuis le début de sa carrière, Toni reconnaît avoir grandi et s’être améliorée avec le temps. Elle reconnaît aussi avoir beaucoup gagner en confiance en elle. 

Sa famille l’a toujours soutenue. C’est après tout son père qui lui a fait connaître cette passion et bien qu’au début il ne se rendait pas compte à quel point Toni était sérieuse, il l’a toujours soutenue. Quant à sa mère, elle explique qu’elle est sa plus grande fan, tout comme sa sœur qui la soutient fortement. 

Des débuts prometteurs 

Toni Breidinger a fait ses débuts NASCAR (courses automobiles de stock-car, populaires aux Etats-Unis) dans la série ARCA Menards, début 2021. Ce qui a fait d’elle la première femme pilote arabo-américaine à concourir dans ce sport. 

Elle a aussi fait son apparition au Daytona International Speedway où elle a terminé la 18ème plus rapide. « C’était la toute première fois que j’étais sur une piste aussi grande. C’était vraiment un rêve devenu réalité ! J’étais très nerveuse et c’était une expérience folle que j’espère réitérer l’an prochain ! » explique la pilote. 

Lorsqu’on lui parle de tous les records qu’elle a pu battre et qu’elle soit pionnière dans son domaine, Toni explique qu’elle ne concourt pas pour battre des records ou être « la première femme à… ». 

Son genre, elle n’y paie pas d’attention. Certes, certaines personnes ne la voient que comme une femme mais elle se voit comme pilote. « Bien sûr que certaines personnes auront des préjugés parce que je suis une femme et les femmes sont confrontées à plus de difficultés en général dans le monde du sport. Mais pour ma part, j’essaie tout simplement d’être la meilleure sur la piste et ne pas ressentir une pression supplémentaire mais juste rester concentrer sur moi et mon équipe ». 

La pilote vient tout juste de signer avec « Young’s Motorsport », sa nouvelle équipe de course de stock-car professionnelle. Le choix de Toni a été long à faire, elle avoue avoir passé toutes ses vacances d’hiver à décider quelle équipe choisir. Sa décision a été prise grâce aux bonnes relations et la bonne communication qu’elle a ressentie. 

Toni est souvent contactée par de jeunes filles qui lui demandent conseil sur comment commencer une carrière de pilote comme elle. « Je leur dis lancez-vous ! Mettez-vous derrière le volant et démarrez ! même si cela peut être effrayant, une fois que c’est fait ce sera plus simple par la suite alors il faut simplement essayer ! ». Elle explique elle-même n’avoir jamais eu peur sur le circuit, une fois qu’elle monte dans sa voiture, elle « appuie sur un interrupteur » et éteint toutes ces craintes. « Je me sens quelque peu invincible une fois derrière mon volant. Je suis quelqu’un d’assez calme de nature donc je n’ai pas vraiment peur. Je reste concentrée » explique Toni qui avoue cependant que lorsqu’elle voit sa sœur sur le circuit, il lui arrive d’avoir peur pour elle mais jamais pour sa propre personne. 

Concernant son avenir, la jeune Toni explique avoir beaucoup de rêves : « je veux réaliser beaucoup de choses, j’ai de nombreuses passions en plus de la course automobile. Bien sûr, je veux continuer cela et participer au NASCAR Cup Series (la plus grande compétition automobile organisée depuis 1949 aux États-Unis NDLR). Mais je suis aussi passionnée par la mode et le maquillage par exemple ! » Ces passions commencent aussi à se réaliser pour Toni puisqu’elle est sponsorisée par une marque de maquillage et a été modèle pour plusieurs. 

 

Share on whatsapp
WhatsApp
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Share on email
Email