Lire aussi

Maroc : les sports urbains se féminisent

« Fonder une école dédiée aux sports urbains », c’est cela le rêve de la rolleuse marocaine, Ibtissam Issofi. Cette dernière, a compris, bien assez tôt, la nécessité d’un tel établissement, pour encadrer les jeunes…

Joyce Azzam : Une Libanaise au sommet du monde

Joyce Azzam n’a pas choisi d’être alpiniste. « Cela s’est simplement fait ». Elle est la première femme libanaise et l’une des rares femmes arabes à avoir relevé le défi des 7 Sommets (Escalader les…

Les besoins nutritionnels, une donnée genrée ?
Les besoins nutritionnels quotidiens chez les hommes et les femmes diffèrent notamment en termes de calories. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, l’homme a besoin de l’équivalent de 2400 à 2700 kilocalories par jour, tandis que la femme n’a besoin que de 1800 à 2200 kilocalories. Les composants nutritionnels quant à eux, sont les mêmes, notamment en termes de proportions de protéines, de glucides et de graisses.
الاحتياجات الغذائية للمرأة والفتاة
Photo Credits: Engin Akyurt

La différence entre les hommes et les femmes en termes de besoins nutritionnels est due à de nombreux facteurs. Les femmes traversent des étapes différentes au cours de leur vie qui engendrent de nombreux changements physiologiques. Par exemple, une jeune fille à la puberté a des besoins énergétiques différents d’une femme adulte. Une femme ménopausée doit changer son alimentation pour mieux répondre aux besoins propres à cette période de sa vie.

Les besoins peuvent aussi changer pendant la période des règles. La perte d’une certaine quantité de sang, surtout chez certaines femmes sous contraceptifs à usage topique, doit être compensée par la consommation d’aliments riches en fer, comme la viande rouge. Pendant la grossesse, les besoins nutritionnels en protéines, vitamines et minéraux augmentent.

Photo Credits: Noorulabdeen Ahmad

La femme qui allaite a besoin, quant à elle, de suivre un régime alimentaire spécial pour qu’elle puisse fournir à son nourrisson les nutriments nécessaires à sa croissance sans qu’elle s’expose à une carence pouvant impacter sa santé, comme l’anémie, ou les carences en vitamine D, ou en calcium qui peuvent fragiliser ses os et ses dents.  

La femme ménopausée a également des besoins nutritionnels spécifiques qui nécessitent une alimentation équilibrée. D’autant plus que pendant cette période, un certain nombre de femmes, qui souffrent de maladies chroniques comme le diabète, l’hypertension ainsi que les maladies cardiovasculaires, optent malheureusement pour des régimes alimentaires sans avis médical. Ce comportement peut avoir de graves répercussions sur leur santé, vu que la femme est exposée, à cette période de sa vie, à l’ostéoporose ainsi qu’aux fractures pathologiques.

Photo Credits: Unsplash

Conseils pour les jeunes filles et les adolescentes 

Les jeunes filles et les adolescentes ont besoin d’avoir une activité sportive régulière en parallèle avec une alimentation à la fois complète et équilibrée pour. Il est donc important pour elles d’adopter, depuis leur plus jeune âge, un mode de vie sain pour maintenir de bonnes habitudes tout au long de leur cycle de vie. 

L’activité physique est bénéfique à tous les stades de la croissance. Elle favorise une bonne santé du cœur, renforce le système respiratoire et répare les dommages du corps. Elle permet une flexibilité musculaire, la construction des os solides, le maintien poids sain et la lutte contre les maladies chroniques, qui sont de plus en plus fréquentes à cause des habitudes alimentaires modernes et le faible taux de pratique sportive chez les enfants et les adolescents. 

Photo Credits: Sam Moqadam

Aussi, le sport aide à améliorer l’humeur et renforce la confiance en soi chez les jeunes filles tout en les aidant à surmonter les difficultés notamment celles rencontrées à l’école. Il permet aussi d’occuper sainement son temps et d’éviter les pratiques qui peuvent nuire à la vie des adolescentes à cet âge critique. La durée de pratique physique recommandée pour les filles varie selon les stades de développement. Mais de manière générale, il est recommandé de consacrer au moins une heure par jour pour une activité physique régulière. 

D’autre part, les exigences physiologiques liées à la croissance chez les adolescentes nécessitent de consommer des aliments spécifiques. Ce qui permettra au corps de recevoir les nutriments dont il a besoin pour garantir une croissance saine des fonctions physiologiques, des muscles et des os. Les repas consommés doivent couvrir les besoins énergétiques d’une activité sportive, surtout si elle est intense, et fournir au corps une répartition équilibrée des nutriments. Une alimentation saine chez les jeunes filles pratiquant une activité sportive doit comprendre les éléments suivants :

  • Trois à quatre produits laitiers par jour ;
  • Deux à trois fruits par jour ;
  • Une à deux portions de protéines par jour ; 
  • Manger des légumineuses comme des lentilles, des haricots et des pois … au moins trois à quatre fois par mois ; 
  • Éviter les aliments frits, les limiter à une fois par semaine au maximum ; 
  • Boire régulièrement de l’eau ; 

D’autres habitudes peuvent s’ajouter à cette liste : 

  • Éviter les compléments alimentaires sans avis médical ; 
  • Diversifier les glucides et les protéines ; 
  • Évitez la restauration rapide, les boissons gazeuses et les repas riches en sucre et en graisses transformées ; 

Un dernier conseil aux parents, il est important d’adopter un discours ouvert avec vos filles surtout à l’adolescence. Car elles sont souvent influencées par des facteurs externes notamment avec le développement des médias et des plateformes de réseaux sociaux. Ces derniers peuvent avoir un impact négatif sur la manière dont les jeunes filles perçoivent leur image, ce qui les pousse à faire de mauvais choix alimentaires, à la recherche du corps parfait tel qu’il est présenté dans les magazines et les photos de célébrités et influenceurs sur les réseaux sociaux. 

* Médecin spécialiste en diabétologie et médecine nutritionnelle
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Share on email
Email