N°2 : Juillet – Décembre 2021
Lire le magazine en langue arabe

Lire aussi

Madawi Al-Shammari

Au Koweït, une sprinteuse qui promet monts et merveilles

C’est la première femme sportive koweïtienne à représenter son pays dans la compétition d’athlétisme de la Ligue de diamant. La sprinteuse Madawi Al-Shammari a notamment participé au Championnat du monde de 2021, au Qatar, lors…

Joueuses binationales : un atout gagnant?

إحدى أولويات اتحادات شمال أفريقيا لكرة القدم، باتت اليوم استقطاب اللاعبات والمواهب الناشئة في أوروبا، من اللواتي تحملن الجنسية المزدوجة. في وقت أصبح ملف هاته اللاعبات يشكل هاجسا قويا في ظل محاولات إغرائهن من قبل…

Maha Barghouthi

Maha Barghouthi : le handicap n’occulte pas les rêves

Le handicap de Maha Barghouthi, ancienne championne paralympique de tennis de table et actuellement secrétaire générale du Comité paralympique jordanien, ne l’a pas empêchée de relever des défis ni d’avoir une carrière sportive diversifiée et…

Futsal féminin : le sacre phénoménal des Irakiennes
Coup de théâtre à la salle omnisports saoudienne ! Contre toute attente, l’équipe féminine irakienne de futsal a été sacrée championne d’Asie de l’Ouest de futsal féminin, après avoir battu ses adversaires saoudiennes qui jouaient à domicile, avec un score de 4-2. Tout au long de la compétition, les dames du futsal irakien ont livré des performances de haut vol, éliminant de grandes équipes avec des scores imposants.
Futsal féminin : le sacre phénoménal des Irakiennes

Avant la finale, nul n’avait parié sur ce duel irako-saoudien. C’est plutôt vers un affrontement ultime entre les équipes féminines du Koweït et du Bahreïn que les observateurs penchaient.

Véritables outsiders, les sélections irakienne et saoudienne ont défié les statistiques, en imposant un jeu de haut niveau sur le terrain et qui n’a laissé aucun doute sur leur talent et leur technicité. Yasmine Saadoun, gardienne de l’équipe du Koweït, n’a d’ailleurs pas caché sa surprise. Selon elle, « le niveau du championnat cette année était inattendu. Les équipes étaient très compétitives à chaque match ».

Le Koweït a été vaincu et éliminé par l’Irak en demi-finale, après avoir encaissé 12 buts, sans pouvoir rendre la marque.  D’un autre côté, l’Arabie saoudite a gagné son ticket pour la finale, en évinçant les Bahreïniennes, qui, néanmoins, se sont classées à la 3e place dans ce championnat d’Asie de l’Ouest de futsal.

La joueuse koweïtienne a affirmé que « la sélection du Koweït a acquis une nouvelle expérience en affrontant des adversaires, jamais rencontrées sur le terrain. Aujourd’hui, on sait de quoi elles sont capables ».

L’Irak n’a pas uniquement gagné sur le plan collectif. Le talent individuel de la joueuse, Chakhwan Noureddine, a été récompensé au titre de « buteuse du championnat », après avoir inscrit 8 buts.  Par ailleurs, la Saoudienne, Saba Tewfik, a été décorée du titre de « meilleure joueuse ». Le prix de la « meilleure gardienne » a lui, été du ressort de la gardienne Zahra Ali, du Bahreïn.

Pour rappel, ce championnat a été lancé avec la participation de la Fédération de l’Asie de l’Ouest de futsal féminin. Sept nations y ont pris part : l’Arabie saoudite, la Palestine, l’Irak, le Bahreïn, la Jordanie et enfin le Koweït.

Cette troisième édition du tournoi a également été parquée par l’absence de la Syrie, du Liban, de la Jordanie, du Qatar, du Yémen et des Émirats Arabes Unis.

Share on whatsapp
WhatsApp
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Share on email
Email