N°2 : Juillet – Décembre 2021
Lire le magazine en langue arabe

Lire aussi

Zahra Lari : première patineuse émiratie

Aux Émirats arabes unis, sous le climat saharien, est née une star nationale du patinage artistique sur glace. Zahra Lari, cinq fois championne de patins sur glace des Émirats arabes unis, a donné un nouveau…

Jeux Méditerranéens 2022 – l’Egypte remporte sa première médaille d’or grâce à Ferial Achraf
L’Égypte n’a pas tardé à gravir les marches du podium des Jeux Méditerranéens d’Oran-2022. Une montée en puissance rendue possible grâce à Ferial Achraf, la karatéka égyptienne qui vient d’offrir à son pays sa première médaille d’or, au deuxième jour de la compétition.
Ferial Achraf
Feryal Ashraf

Le pari gagné de l’Égypte

La championne olympique de 23 ans a réussi à battre sa rivale italienne à 2-0, en finale de la catégorie Dames (68 kg).

« Aussi bien le public égyptien présent en salle, que la délégation qui m’accompagnait, attendaient impatiemment cette ultime confrontation », déclare Ferial, dans le cadre d’une interview accordée à Taja Sport .  Se prononçant sur sa victoire, la karatéka affirme : « Tout le monde ci-présent et, en particulier, Hicham Hatab, le président de la délégation olympique égyptienne, était convaincu de ma capacité à décrocher la médaille d’or ».

Côté marocain, la karatéka Nisrine Brouk (68 kg), qui occupe la 15ème place du classement mondial, s’est vu remettre une médaille de bronze, la deuxième octroyée au Maroc, après avoir vaincu la Grecque, Vasiliki Patsido et concédé la victoire à l’Egyptienne Ferial Achraf, en demi-finale.

Previous
Next

L’or comme ultime recours

Depuis sa victoire aux Jeux Olympiques de Tokyo, à l’été 2020, dans la catégorie de poids 61 kg, Ferial Achraf aspire à se maintenir en place. Elle se fixe désormais l’or pour objectif. À ce propos, elle indique :  « Grandes sont devenues mes ambitions pour toutes les compétitions auxquelles je prends part. Il n’y a que l’or qui me satisfasse. La responsabilité pèse sur moi depuis qu’on m’a choisie pour porter haut le drapeau de l’Égypte lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux Méditerranéens ».

Il faut dire que Ferial Achraf, qui poursuit en parallèle ses études de pharmacie, a mené un parcours sportif exemplaire, n’ayant connu l’échec dans sa quête de la breloque d’or, qu’une seule fois. « Grâce à Dieu, j’ai réussi aujourd’hui à revenir sur le devant de la scène. Ma dernière récompense remonte au Championnat mondial de Karaté, lors duquel j’ai obtenu la médaille de bronze. Le meilleur reste à venir, si Dieu le veut », confie la championne égyptienne, qui a entamé sa course aux Jeux Méditerranéens, sans passer par les phases éliminatoires.

Cette nouvelle victoire a fait du cheminement de Ferial Achraf une « success story ». La karatéka égyptienne est devenue source d’inspiration pour plus d’une. Sa vie et ses réussites ont d’ailleurs été relatées dans l’un des épisodes de la série dramatique « À part moi ». L’épisode en question porte le titre de « Elle vaut son pesant d’or » et s’inspire du parcours sportif de plusieurs athletes  égyptiennes dont la taekwondoïste Hedaya Malek, la karatéka Ferial Achraf et la lutteuse Samar Hamza. 

Share on whatsapp
WhatsApp
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Share on email
Email