N°2 : Juillet – Décembre 2021
Lire le magazine en langue arabe

Lire aussi

Zahra Lari : première patineuse émiratie

Aux Émirats arabes unis, sous le climat saharien, est née une star nationale du patinage artistique sur glace. Zahra Lari, cinq fois championne de patins sur glace des Émirats arabes unis, a donné un nouveau…

La Tunisie brille de milles feux
Après la lutte, c’est en judo que la Tunisie s’offre un bouquet de médailles aux Jeux Méditerranéens d’Oran 2022. Scénario qui nous rappelle celui de Tarragone en 2018, lorsque les judokates des Aigles de Carthage avaient récolté 3 médailles lors de l’édition espagnole de la compétition.
Jeux Méditerranéens 2022
Photo by David Finch/Getty Images

Nihel Cheikh Rouhou : des victoires innombrables 

La Tunisienne Nihel Cheikh Rouhou (+78 kg) a réalisé une performance remarquable dans le cadre du tournoi de judo des Jeux Méditerranéens, à l’issue duquel elle a réussi à remporter la médaille d’argent et à occuper, par conséquent, la 2e place du podium. Après avoir battu l’Italienne, Anata Avaro, en quart de finale et renversé la Française Laura, en demi-finale, Nihel Cheikh Rouhou a concédé la victoire, en finale, à la championne turque Karia.

Bien que vaincue lors de la dernière épreuve, la Tunisienne a exprimé son bonheur quant à l’obtention de l’argent : « La compétition n’était pas aussi simple que l’on peut se l’imaginer ! J’ai affronté les meilleures judokates du monde, y compris celles de Turquie et de France. Aujourd’hui, je suis heureuse de mon parcours et j’estime que j’étais à la hauteur de ce défi. Il me reste beaucoup à faire et j’aurais certainement d’autres occasions d’obtenir de meilleurs résultats ». Et d’ajouter : « Mon rêve est désormais celui de gagner une médaille olympique en 2024, à Paris. Pour ce faire, je vais travailler davantage pour atteindre cet objectif. Pour le moment, je suis concentrée sur le Grand Prix de Hongrie, auquel je participe prochainement.

Nihal Al-Andalusi, deuxième médaille d’argent consécutive

Pour la judokate tunisienne Nihal Al-Andalusi (-70 kg), il s’agit de la deuxième médaille d’argent consécutive dans le cadre des Jeux Méditerranéens 2022.

Après avoir écarté la Grecque, Elisafat Teltsido, en quart de finale, elle a évincé la Croate Lara Jetko en demi-finale. Elle a cependant été renversée, en finale, par l’Espagnole, Ai Tsunoda Rostan (10-0).

Pour rappel, la judokate des Aigles de Carthage a été médaillée d’or au Championnat d’Afrique, qui s’est tenu au mois de mai dernier, en Algérie. Il n’en demeure pas moins que Al-Andalusi ait atteint les huitièmes de finale des Jeux Olympiques de Tokyo.

« Je suis contente de mon résultat, bien que la médaille d’or fût mon objectif premier. Je promets d’y parvenir la prochaine fois », indique la joueuse.

A cela, elle a ajouté : « Il n’a pas été facile de rivaliser avec deux des meilleures judokates du monde. J’ai essayé de gagner la finale contre l’Espagnole Rustan, mais j’ai manqué de chance. Je dédie quand même ma médaille à toute la Tunisie ».

La première médaille méditerranéenne d’Oumaima Bedioui

De son côté, la prometteuse championne tunisienne, Oumaima Bedioui, a reçu la première médaille méditerranéenne de sa carrière et par la même occasion, la première médaille de la Tunisie lors de cette 19e édition des Jeux Méditerranéens.

En effet, Bedioui a pu décrocher le bronze du tournoi, après avoir battu l’Espagnole Miria Comas, ouvrant ainsi la voie aux athlètes tunisiennes dans cette course pour les médailles. La judokate a également été décorée de l’argent du Championnat d’Afrique, au début de cette année.

En huitième de finale, Bedioui n’a pas été affecté par sa défaite face à l’Italienne Sofia Pettito, confortée par sa victoire face à tous ses adversaires : d’abord, l’Algérienne Iman Razzouk, puis la joueuse du Kosovo, Erza Muminovic, et pour conclure, l’Espagnole, Miria Comas.

Promise à un bel avenir en judo tunisien, Oumaima Bedioui a entamé sa carrière de manière remarquable. Elle a remporté l’argent au Championnat mondial féminin de 2015 et de 2018, avant de rejoindre les rangs de l’équipe première de Tunisie.

Share on whatsapp
WhatsApp
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Share on email
Email