Lire aussi

Le 24 janvier, le sport féminin célébré
اليوم العالمي للرياضات النسائية

Le monde du sport n’est plus uniquement réservé aux hommes. Dans beaucoup de disciplines, les femmes ont réussi à s’imposer, malgré les préjugés, le sexisme et la discrimination que l’on retrouve encore dans certains pays. Bien qu’elles ne bénéficient toujours pas des mêmes avantages que les hommes en matière de sport, elles continuent de se battre pour s’affirmer sur le plan mondial.

C’est ainsi que l’on comprend les raisons pour lesquelles une journée internationale a été consacrée, le 24 janvier, à la célébration du sport féminin. Créée en 2014, par le Conseil supérieur de l’audiovisuel français, en collaboration avec le Comité national olympique et sportif français, cette journée vise à sensibiliser le public et les médias au sport féminin, largement sous-représenté. Les initiateurs de cette journée entendent encourager la participation des femmes au sport, favoriser leur présence dans des postes de décisions des organismes sportifs et encourager les médias à s’intéresser davantage à la pratique sportive féminine.

Le sport féminin, une première consécration en 1994

Les femmes ont toujours lutté pour leur passion pour le sport. Une persévérance qui, en mai 1994, a porté ses fruits, grâce à la signature de la déclaration de Brighton, en Angleterre, par la Fédération internationale de l’automobile (FIA). Résultat d’un commun effort entre le British Sports Council et le Comité international olympique, cette déclaration œuvre à corriger les situations de déséquilibre que connaissent les femmes lorsqu’elles participent ou s’impliquent dans le sport. Elle fournit les principes à la base de mesures nécessaires à l’augmentation de la participation des femmes à tous les niveaux du sport et dans toutes les attributions et fonctions.

Toujours en 1994, l’Égypte accueille la première conférence sur les femmes et le sport. Premier pays arabe à le faire, le pays des pharaons a ainsi créé l’opportunité, à tout intéressé, de discuter des enjeux et défis auxquels font face les femmes sportives dans les pays de la région MENA. Un événement qui a ouvert la voie au développement du sport féminin dans cette partie de la planète et qui a attisé l’intérêt des gouvernements en la matière.

Même si les femmes ont investi aujourd’hui toutes les disciplines sportives, le chemin à parcourir vers l’égalité de traitement et de financement est encore long. Rappelons qu’il a fallu attendre 2012 pour avoir enfin des participantes dans toutes les délégations olympiques de la région MENA.

Twitter
Email
Facebook
LinkedIn
Pinterest