Lire aussi

Maroc : les sports urbains se féminisent

« Fonder une école dédiée aux sports urbains », c’est cela le rêve de la rolleuse marocaine, Ibtissam Issofi. Cette dernière, a compris, bien assez tôt, la nécessité d’un tel établissement, pour encadrer les jeunes…

Joyce Azzam : Une Libanaise au sommet du monde

Joyce Azzam n’a pas choisi d’être alpiniste. « Cela s’est simplement fait ». Elle est la première femme libanaise et l’une des rares femmes arabes à avoir relevé le défi des 7 Sommets (Escalader les…

Raneem El Weleily : portrait d’une légende mondiale de squash
Raneem El Weleily est une star en Egypte et dans le monde du squash. En septembre 2015, elle atteignait la première place mondiale, ce qui fait d’elle la première athlète égyptienne à parvenir se hisser à ce niveau, tous sports confondus. En juin dernier, Raneem a pourtant décidé, de raccrocher les gants, alors qu’elle était à la tête du classement mondial.

Raneem est née à Alexandrie le 1er janvier 1989 et a commencé à jouer au squash dès l’âge de six ans. Elle avait alors pris la décision de suivre les pas de son grand frère qui jouait lui-même au squash. C’est en 2002 que commence sa carrière professionnelle après avoir représenté l’Égypte, âgée à peine âgée de 12 ans, aux mondiaux juniors à Penang en Malaisie. 

Dès son plus jeune âge, Raneem El Weleily s’impose à l’international. Elle remportait chaque année la catégorie dans laquelle elle participait au British Junior Open. Elle a d’ailleurs été deux fois championne du monde junior, en 2005 et 2007. 

En 2009, Raneem gagne son premier titre professionnel et commence son ascension dans le top 10. La joueuse égyptienne remporte ensuite le Carol Weymuller Open en 2011, ainsi que son premier PSA World Series, en finale de l’Open de Malaisie. 

Raneem El Weleily atteint la première place mondiale en 2015, en détrônant la joueuse de squash malaisienne Nicol David. Elle devient championne du monde en 2017 en battant la tenante du titre, sa compatriote Nour El Sherbini. 

Elle perd ensuite sa position de numéro un mondial avant de la reprendre en décembre 2018 lors du Hong Kong Open.

El Weleily est de nouveau entrée dans les livres d’histoire en 2019 après que son mari, Tarek Momen, lui aussi joueur de squash, ait remporté le Championnat du monde masculin PSA 2019/20. Grace à cette performance, ils sont devenus les tout premiers champions du monde mariés, tous sports confondus. 

Mais le 25 juin 2020, Raneem El Weleily annonce mettre un terme à une carrière de 18 ans dans le monde du squash. Une carrière durant laquelle elle aura remporté 24 titres au PSA World Series et passé un total de 23 mois à la tête des classements.

La joueuse égyptienne avait alors expliqué que c’était une décision mûrement réfléchie, « il est temps pour moi de dire au revoir » avait-elle alors dit. Raneem a aussi déclaré se sentir chanceuse d’avoir vu autant de générations jouer et d’avoir été inspirée par tant de légendes.

C’est désormais une nouvelle génération de joueuses égyptiennes qui a repris le flambeau. Les deux premières places du classement mondial sont occupées désormais par Nour El Sherbini (1ère place) et Nouran Gohar (2ème place). Ce sont deux compatriotes de Raneem El Weleily. 

Share on whatsapp
WhatsApp
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Share on email
Email