Lire aussi

Salma, la cavalière du désert

Salma, la cavalière du désert

En Arabie Saoudite, l’élevage de pur-sang arabes et la pratique de l’équitation demeurent des activités ancestrales. Néanmoins, rares sont les femmes qui osent monter à cheval… Salma, une cavalière d’origine franco-marocaine, est l’une de ces…

Tir : Pas de médaille pour R. Bassil et M. Ashmawy espère encore

Les deux tireuses libanaise Ray Bassil et égyptienne Maggy Ashmawy ont terminé respectivement à la 21ème et 22ème place dans les épreuves de fosse olympique (trap) en tir. Un classement qui ne leur permet pas de décrocher une médaille dans les épreuves simples.

La simple participation aux Jeux Olympiques est un rêve pour beaucoup d’athlètes féminines de la région MENA. Mais Ray Bassil est venue pour gagner une médaille. Elle s’est entrainée pour et voulait absolument l’offrir à son pays, qui n’a pas gagné de médaille olympique depuis 41 ans.

La tireuse libanaise a participé pendant deux jours aux épreuves de fosse olympique (trap). A l’issue de la première journée elle avait 67 plateaux cassés sur 75 possibles à son actif. Et à la fin de la deuxième journée elle avait tiré 114 plateaux sur un total de 125 à tirer sur les deux jours.

Ainsi Ray Bassil finit à la 21ème place sur 26 dans les épreuves de tir. Insuffisant pour continuer la compétition.

Tir : Pas de médaille pour R. Bassil et M. Ashmawy espère encore

A rappeler qu’il s’agissait de la troisième participation de la tireuse libanaise aux Jeux Olympiques. La première fut pendant les JO de Londres2012 et la deuxième à Rio2016.

De son côté, l’égyptienne Maggy Ashmawy concourrait dans la même catégorie que Ray Bassil. Elle a tiré au final 113 plateaux sur 125 à l’issue des deux journées. Elle a donc aussi signé la fin de sa participation dans les épreuves simples en se classant 22ème.

Mais il reste à Ashmawy une participation le 31 juillet dans les épreuves de fosse olympique en équipe mixtes. Les 1ère et 2ème équipes se qualifieront pour le match pour la médaille d’or. Les 3ème et 4ème équipe se qualifieront pour le match pour la médaille de bronze.

Donc tout n’est pas perdu par la tireuse égyptienne qui dit s’entrainer 4 à 5 fois par semaine. « La réussite demande du travail et de la patience », explique la sportive qui a rejoint les rangs l’équipe nationale de tir en Egypte en 2012. A suivre…

Twitter
Email
Facebook
LinkedIn
Pinterest