Lire aussi

Maroc : les sports urbains se féminisent

« Fonder une école dédiée aux sports urbains », c’est cela le rêve de la rolleuse marocaine, Ibtissam Issofi. Cette dernière, a compris, bien assez tôt, la nécessité d’un tel établissement, pour encadrer les jeunes…

Joyce Azzam : Une Libanaise au sommet du monde

Joyce Azzam n’a pas choisi d’être alpiniste. « Cela s’est simplement fait ». Elle est la première femme libanaise et l’une des rares femmes arabes à avoir relevé le défi des 7 Sommets (Escalader les…

Les championnes de la région MENA font leur entrée à Tokyo
Trois jours après le lancement des 32e Jeux Olympiques d’été à Tokyo, le nombre d’athlètes féminines de la région MENA et qui ont participé jusqu’à la fin de la troisième journée (25 juillet), était de 43. Ceci en plus de la nageuse syrienne, Yusra Mardini, membre de l’équipe olympique de réfugiés. Toutes ces athlètes ont participé à 14 sports dont une grande partie en tir sportif, aviron et tennis de table.
Credit Phtoo: Lionel BONAVENTURE / AFP

Pendant ces trois premiers jours de compétition, 16 athlètes égyptiennes ont pris part à neuf disciplines. Parmi elles les trois tireuses Amal Adam, Zahra Shaaban et Hala Elgohari ainsi que les deux pongistes Dina Musharraf et Yousra Helmy.

Quant aux compétitions d’escrime, on y retrouve Noha Hany, Noura Mohamed et Yara Elsharkawy. Zeina Ibrahim Sharaf et Mandy Mohamed, se sont, elles, affrontées en gymnastique artistique.

La star égyptienne de tennis Mayar Sherif et seule représentante de son pays dans cette discipline a fait son entrée dans la compétition ce weekend. La joueuse de badminton Doha Hany a disputée quant à elle trois matchs, en double avec la joueuse Hadia Hosny, en double mixte et en simple.

La nageuse égyptienne Farida Osman a quant à elle participé à la compétition du 100m papillon, qu’elle a perdue. La judoka Nour Abdesalam a aussi pris part à la deuxième journée de compétitions. Le troisième jour, Kholoud Mansi a participé à la compétition de voile.

Du côté de la Tunisie, en plus d’une excellente participation masculine, huit athlètes tunisiennes ont joué pendant les trois journées précédentes dans cinq sports. La championne de tennis Ons Jabeur en fait partie. Les deux rameuses tunisiennes, Khadija Krimi et Nour Elhouda Ettaieb, ont également concouru dans la catégorie des poids légers doubles.

(L-R) Tunisia's Nour Elhouda Ettaieb and Tunisia's Khadija Krimi compete in the lightweight women's double sculls repechage during the Tokyo 2020 Olympic Games at the Sea Forest Waterway in Tokyo on July 25, 2021. (Photo by Charly TRIBALLEAU / AFP)

Deux autres joueuses ont représenté la Tunisie dans la compétition d’escrime. Il s’agit de Sarra Besbes et Inès Boubakri. Deux tireuses ont aussi pris part à la compétition dans la catégorie pistolet à air comprimé à 10 m : Rihab El Walid et Olfa Charni. Enfin en tennis de table, les premiers jours ont vu la participation de la pongiste tunisienne Fadwa Garci.

Le sport féminin marocain a vu la participation de sept joueuses dans six sports. Avec en tête la championne de Taekwando Oumaima El-Bouchti dans la catégorie 49 kg, tandis que Nada Laaraj a participé à la catégorie 57 kg.

Le premier jour des compétitions a aussi connu la première apparition de la seule rameuse marocaine aux Jeux olympiques de Tokyo, Sarah Fraincart dans les compétitions d’aviron. 

Aux premières heures de la troisième journée, la tireuse marocaine Ibtissam Marirhi a ouvert le bal dans la discipline du tir au pigeon d’argile. Le même jour (25 juin), la judoka Soumiya Iraoui, dans la catégorie des 52 kg, a battu son homologue thaïlandaise en seizièmes de finale, avant de s’incliner en huitièmes de finale face à sa concurrente britannique.

Quant à la boxe, le Maroc était représenté dès les premiers matchs sur le ring par Rabab Shadar pour les moins de 51 kg. Et pour la compétition de kayak, c’est Célia Jodar qui défendait les couleurs marocaines.

Quatre athlètes algériennes ont disputé quatre compétitions dans la troisième journée. La première à participer aux Jeux Olympiques en cours était Houda Chaabi dans la catégorie carabine à air comprimé à 10 m, elle a malheureusement perdu et quitte Tokyo. Puis, lors de la troisième journée, sont entrées en scène la boxeuse Roumaysa Boualem, catégorie -51 kg, et l’escrimeuse Meriem Mebarki. Nadjet Berrichi continue son chemin dans les épreuves de voile.

Le Yémen est représenté lors de ces JO par deux athlètes, Yasameen Al-Raimi, dans les compétitions de tir au pistolet à air comprimé et en natation avec Nooran Ba-Matraf. Quant au Soudan, il s’est contenté de la modeste participation de la première athlète féminine représentant l’aviron soudanais aux Jeux olympiques, Esraa Mohamed Ahmed Mohamed.

La Syrie, quant à elle, était représentée par la plus jeune joueuse de l’histoire des JO depuis 1968, Hend Zaza, éliminée lors de sa première rencontre en tennis de table. A son tour, la rameuse qatarie Tala Abu Jbara a fait son entrée dans les épreuves d’aviron et tente encore de se qualifier en finale. 

Au troisième jour, le Bahreïn était représenté par Maryam Hassani lors des qualifications préliminaires dans la catégorie tir skeet femme. Quant à l’Irak, il a été représenté la tireuse Fatima Abbas Waheeb Al-Kaabi dans la catégorie pistolet à air comprimé. Enfin une autre tireuse, jordanienne cette fois, a donné le top départ de la participation jordanienne à ces JO d’été, en prenant part aussi aux épreuves de tir au pistolet à air comprimé. Malheureusement son séjour à Tokyo prend fin après son échec dans la phase des qualifications.

Share on whatsapp
WhatsApp
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Share on email
Email