Lire aussi

Ligaments croisés : les femmes plus sensibles que les hommes
valentin-balan-unsplash

Les ligaments croisés se situent au niveau des genoux. Ils sont importants pour y soutenir efficacement l’articulation. Ils jouent un rôle essentiel pour la pratique d’activités sportives, mais aussi pour nous permettre de marcher normalement au quotidien. Si le ligament croisé se rompt ou subit des lésions, la stabilité du genou devient partielle, voire inexistante. Nous savons aujourd’hui que les athlètes féminines sont davantage susceptibles de subir des blessures des ligaments croisés. En réalité, les femmes qui pratiquent des sports de contact, ont 2 à 8 fois plus de déchirures que les hommes.

Le ligament croisé : une zone sensible chez les femmes

En plus de leur rôle de stabilisateurs centraux, les ligaments croisés permettent de limiter l’extension du tibia et restreignent la rotation de l’articulation du genou. On distingue les ligaments croisés antérieurs et postérieurs. Le ligament croisé antérieur soutient les charges importantes. C’est pourquoi les blessures à ce niveau sont plus fréquentes que celles subies par le ligament croisé postérieur lors d’activités sportives. Ainsi, la stabilité des ligaments croisés, est particulièrement importante dans les sports de compétition, comme le football, où la charge sur les genoux est particulièrement élevée. D’après certaines études, les femmes sont sujettes aux déchirures de ligaments croisés, plus que les hommes. Un risque de deux à six fois plus élevé, pour des raisons principalement morphologiques et hormonales.

Causes et traitements des blessures du ligament croisé

Les lésions du ligament croisé sont généralement dues à des forces violentes ou importantes exercées au niveau de l’articulation du genou. Cela se produit par exemple en cas de torsion, d’extension ou de flexion excessive de l’articulation du genou, lors d’activités sportives ou dans le cadre d’accidents de la route.

Une déchirure du ligament croisé antérieur est souvent classée dans la catégorie des blessures sportives. Celle-ci peut s’expliquer par un changement brutal de direction lors d’un saut ou d’une course ou suite à une rotation soudaine de la jambe. Une déchirure du ligament croisé antérieur peut également survenir à la suite d’un atterrissage sur le genou, après une chute, lors de la pratique de sports comme le ski ou le football, à titre d’exemple.

En revanche, une rupture du ligament croisé postérieur est souvent la conséquence d’un traumatisme externe. Il se produit alors une hyperextension de l’articulation du genou, comme cela peut être le cas lors d’un traumatisme dû à un choc dans un accident de route.

Les dangers de telles blessures

Les ruptures des ligaments croisés sont particulièrement redoutées par les sportifs. Même avec une prise en charge médicale optimale de nombreux sportifs doivent renoncer à la pratique d’un sport de compétition, pendant plusieurs mois. Entre temps, ils doivent s’adonner à un traitement conservateur ou chirurgical.

Les options de traitement conservateur comprennent la physiothérapie, le traitement de la douleur et la thérapie par le froid. Si la rupture du ligament croisé est traitée chirurgicalement, on procède à une plastie du ligament croisé. Lorsque le ligament est déchiré, il est remplacé par un tendon intact prélevé chez le patient, sous forme de greffe. Aujourd’hui, des programmes de prévention sont assurés pour initier les athlètes à des changements de direction moins brutaux.

Twitter
Email
Facebook
LinkedIn
Pinterest